^

Politique

Communiqué de l'Assemblée Générale Étudiante de Nantes

Fac de Nantes : L’extrême-droite tabasse "à coup de batte de base-ball" un agent de sécurité de l’AGP

Alors que des étudiants occupants des amphi D et E, un agents de sécurité de l'AGP a été tabassé à coup de batte de base-ball par des individus cagoulés en groupe cette nuit vers 3h du matin. Nous relayons ci-dessous le communiqué de l'Assemblée Générale Etudiante qui lui apporte tout son soutien, dénonce et condamne cette agression.

Attaque sur les personnels sécurité d’AGP cette nuit

Nous sommes choqué.e.s et consterné.e.s d’apprendre qu’un personnel de sécurité de l’ AGP a été tabassé à coup de batte de base-ball par des individus cagoulés en groupe cette nuit vers 3h du matin. Cette personne est actuellement blessé au visage.

L’Assemblée Générale Etudiante lui apporte tout son soutien, dénonce et condamne cette agression. Lors de l’agression les étudiant.e.s occupant.e.s des amphi D et E, s’étaient enfermé.e.s, barricadé.e.s de l’intérieur après avoir vu des individus masqués suspects qui rodaient autour du lieu d’occupation.

Nous tenons à préciser que le personnel d’AGP est présent sur le campus pour assurer notre sécurité depuis l’occupation du Château du tertre et de censive. Ils avaient apporté leur soutien et avaient protégé les occupants quand une attaque fasciste avait eu lieu au château en décembre dernier. Nous avons toujours entretenu des relations de solidarités avec eux.elles.

Les étudiant.e.s en lutte n’ont aucun intérêt à attaquer le personnel de sécurité, en revanche tout le monde a conscience qu’un geste comme celui décrédibiliserait et mettrait en péril l’occupation. Ce modus operandi est typique des agressions de groupes d’extrême-droite. Mardi dernier, alors que la faculté de Tolbiac venait d’être occupée, le local de l’UEJF – Union des Etudiants Juifs de France – a été saccagé et recouvert de messages antisémites. Dans un contexte national d’agressions fascistes, à Montpellier, Lille et Strasbourg, il ne fait aucun doute que l’extrême-droite joue la stratégie de la tension, cherchant à provoquer une intervention policière sur les campus mobilisés.

C’est la première fois qu’un mouvement étudiant est confronté à ce qu’il faut bien appeler une attaque coordonnée d’une extrême-droite violente. Ces agressions ne peuvent que renforcer notre détermination. Nous rappelons la nécessité d’organiser l’auto-défense de nos occupations et de nos luttes.

Suite à ces événements, nous avons pris la décision de maintenir le concert prévu ce soir , nous reverserons les bénéfices à la personne agressée. Nous appelons à un rassemblement en soutien du personnel de l’AGP aujourd’hui à 18h30 devant le pôle étudiant.

L’Assemblée Générale Étudiante de Nantes

[Photo : trois militants d’extrême-droite connus pour leurs exactions violentes, sur un campus désert étudiant à 4H du matin]




Mots-clés

Nantes   /    Extrême-droite   /    Répression   /    Politique