Société

Réseaux sociaux et contrôle de l’information

Facebook décide ce qui est important pour nous. Comment inverser cette tendance ?

Publié le 29 septembre 2016

Adriana Bonucci

D’après Facebook, les utilisateurs du réseau social ne s’intéresseraient qu’aux contenus simples et amusants. C’est pour cette raison que depuis le mois de juillet, les articles de sites d’information comme Révolution Permanente n’apparaissent plus systématiquement sur vos murs, même si vous « aimez » notre page.

Ce changement est dû au fait que Facebook a modifié l’algorithme régissant le contenu que chacun voit apparaître sur son fil d’actualité. De cette façon, le réseau social se permet de décider ce qui est important pour les utilisateurs. Désormais, les photos de vos amis, chiens et chats occupent une place centrale sur votre mur, laissant de côté tout ce qui contient de l’information. Cette hiérarchisation constitue un vrai problème pour les pays où la censure médiatique est particulièrement féroce.

On connaissait déjà la partialité qui conduit certains médias de masse à manipuler la vérité pour communiquer des informations qui répondent à leurs propres convictions, leur manière éhontée de mener le travail journalistique en faveur de leurs intérêts économiques, politiques ou sociaux. Désormais, ce ne sont plus seulement les médias qui prennent le contrôle des informations qui devraient nous parvenir, puisque Facebook a décidé de s’en mêler également.

Le vice-président en charge de la gestion des contenus de Facebook, Adam Mosseri, a expliqué à la presse que cette mesure n’allait pas à l’encontre des médias, mais qu’elle répondait à l’esprit de Facebook de maintenir ses utilisateurs connectés à leurs êtres chers.

Mais nous avons toute la légitimité de nous demander s’il ne s’agit pas tout simplement de détourner notre attention. Que se trame-t-il derrière ces changements ? N’aurions-nous besoin que de divertissement ? Il est vrai qu’il est bien plus confortable de regarder la télévision ou de passer des heures à se laisser inonder par les contenus « simples » et « amusants » de nos fils d’actualité Facebook. Sans aucun doute, c’est plus facile que d’essayer de comprendre le monde dans lequel nous vivons, sans parler d’essayer de le changer. Mais en réalité, comme l’affirmait l’écrivain britannique Aldous Huxley (1894 -1963), cela n’est pas le produit de l’ignorance de l’être humain, mais bien d’une volonté des classes dominantes.

Aldous Huxley défendait le fait que le système chercherait à garder le contrôle grâce à une quantité de divertissements (comme les chaînes de télévision où s’enchaînent les émissions de divertissement et séries) pour maintenir les gens dans l’ignorance de ce qu’il se passe en réalité. Il considérait que le système a besoin d’entretenir les gens par de l’information de premier degré, donc non informés, et de les abrutir par un excès d’amusements divers.

Malgré ces changements sur Facebook, il est toujours possible, en se connectant sur un ordinateur, de gérer les informations que chacun souhaite voir apparaître sur son fil d’actualité.

Comment continuer à voir les publications de Révolution Permanente apparaître sur votre mur Facebook :

1) Visitez la page de Révolution Permanente.

2) Cliquez sur le bouton « J’aime », ou « J’aime déjà ».
Parmi les options de visualisation, dans la rubrique « Fil d’actualité », choisir « Voir en premier », et dans la rubrique « Notifications », choisir « Tout activer ». Il est aussi possible, en cliquant sur les stylos à droite, de gérer le type de notifications à recevoir.

Aldous Huxley a écrit de nombreux ouvrages, qu’il s’agisse de romans ou de livres sur la spiritualité ou la politique, mais l’un d’eux a été particulièrement connu : son roman « Le meilleur des Mondes » (« Brave New World » étant le titre original), écrit en 1932. Huxley ne pensait pas que le gouvernement censurerait l’information, en s’appuyant sur l’argument selon lequel les gens ne lisaient pas de livres. A l’inverse, il pensait que le gouvernement et/ou la classe dominante de l’ « establishment » chercherait à contrôler la société à travers le conditionnement psychologique comme faisant partie d’un système similaire à celui des castes ou classes sociales.

Traduction : Flora Carpentier

Pour nous aider à faire connaître Révolution Permanente et à diffuser une information du bon côté de la barricade, invitez vos amis à aimer notre page Facebook, parlez-en autour de vous et partagez nos articles !