^

Monde

Anniversaire

Léon Sedov, à 79 ans de son assassinat

Fils de Léon Trotsky, militant et organisateur de l'Opposition de Gauche Internationale, il fut assassiné par le stalinisme le 16 février 1938. Claudia Añazco San Martin

Léon Sedov est né à Saint Petersbourg en fevrier 1906, alors que son père était en prison, suite à la révolution de 1905.

Il tomba le 16 fevrier 1938 dans la ville de Paris après une intervention chirurgicale très simple, mais effectuée par des agents de la GPU (Police secrète stalinienne). Il avait trente deux ans. Ces mêmes années avaient lieu les procès de Moscou organisés par Staline, qui liquidèrent la vieille génération de dirigeants du Parti Bolchévique.

Son assassinat porta un coup personnel et politique immense à Trotsky et l’Opposition de Gauche Internationale.

« Liova » - comme l’appelaient Natalia Sedova et Trotsky -, le premier fils de ce second mariage de Trotsky, entra dans la révolution alors enfant et ne l’abandonna pas tout au long de sa vie. Il fut témoin de la Révolution Russe de 1917. Il rendit visite à son père en prison et il participa aux manifestations ; Il vécut son enfance au milieu de grandes tensions politiques et depuis son jeune âge il n’accepta jamais les privilèges de la bureaucratie stalinienne. Doué en mathématiques, il mit son talent au service des travailleurs et des étudiants analphabètes. Ces événements déterminèrent son futur personnel et politique.

Il faisait parti de la génération organisée dans les Jeunesses Communistes et dédia toute son énergie au parti et à la défense du jeune État Soviétique. En 1923, à 17 ans, c’était un révolutionnaire pleinement conscient.

Il rejoint l’Opposition de Gauche dès ses débuts et il devint le responsable de sa « section russe », ainsi que de l’élaboration du Biulletin Oppszitsii. Sa principale œuvre littéraire fut Le livre rouge des Procès de Moscou. Son esprit internationaliste lui fit jouer un rôle de premier plan dans la préparation du Congrès de fondation de la IVème Internationale, qui eut lieu en septembre 1938, après sa mort.

Liova, fils aimé, camarade, conseiller et ami de Trotsky continue d’être un exemple pour la jeunesse révolutionnaire de notre temps.

Alors en exil au Mexique, après avoir reçu la nouvelle et d’être enfermé plusieurs jours avec Natalie, Trotsky lui dédicaça cette lettre :

Léon Sedov, le fils – l’ami – le militant




Mots-clés

Trotsky   /    Monde