^

Monde

États-Unis

Fin du « shutdown », Trump crie victoire

Ce lundi 22 janvier, le Sénat américain a approuvé, très largement, un texte assurant le financement de l’État jusqu'au 8 février, ce qui a permis de mettre fin au « shutdown » qui a duré trois jours.

Le « shutdown » est un terme anglais qui, aux Etats-Unis, désigne un arrêt des activités gouvernementales car les membres du Congrès (composé du Sénat et de la chambre des représentants) n’ont pas pu trouver un accord sur la question du budget fédéral.

Le budget fédéral est voté chaque année par le Congrès, mais ce vendredi 19 janvier, les Etats-Unis se sont retrouvés dans une impasse : les démocrates, membres du Sénat, ont refusé ce nouveau budget fédéral.

Leurs raisons étaient le fait qu’il n’était pas possible de savoir si une partie de ce nouveau budget serait attribué aux « dreamers ». Les « dreamers » sont des jeunes arrivés illégalement aux Etats-Unis lorsqu’ils étaient enfants. Mais en 2012, l’administration d’Obama met en place la DACA (en français : L’Action Différée pour les Arrivées d’Enfance), qui accorde un statut de résident temporaire à ces jeunes afin d’étudier et de travailler aux Etats-Unis. Ces jeunes représentent aujourd’hui environ 800 000 individus.

Durant ce week-end, le dirigeant des Démocrates ainsi que celui des Républicains ont trouvé un accord. Les républicains ont eu l’engagement du patron du Sénat, le républicain Mitch McConnell, sur la négociation d’une réforme migratoire. Ainsi sur les 49 sénateurs démocrates, 33 sénateurs ont voté pour ce budget sans aucune assurance sur la protection des « dreamers ». Ce budget fédéral, bien que provisoire puisqu’il sera revoté le 8 février, a été approuvé par 81 sénateurs sur les 100 composant le Sénat et refusé par 16 démocrates et 2 républicains. Les sénateurs démocrates espèrent donc que McConnell respecte sa parole, sinon la Chambre des représentants, qui est très conservatrice, risque de devoir couper sur ce débat dont le sujet principal est l’immigration.

De son côté Donald Trump n’a pas réagi du week-end, mais a félicité l’accord en disant que c’était une grande victoire pour tout le monde. D’après le Le Journal du dimanche, il a indiqué via sa porte-parole Sarah Sander « Je suis content que les démocrates aient décidé de se montrer raisonnables », puis il a annoncé sur Twitter que c’était une grande victoire pour les républicains et que les démocrates avaient cédé sur le shutdown.

Il faudra donc attendre le 8 février pour connaître le sort des « dreamers » dont le statut temporaire et précaire, accordé sous la présidence d’Obama, a été supprimé en septembre.

Crédits photo : opennewswindows.com.ng - trump-shutdown-defines-one-year-of-administration




Mots-clés

Donald Trump   /    Etats-Unis   /    Monde