^

Notre classe

Ford : Sauvons les emplois !

Ford Blanquefort. Une nouvelle journée de mobilisation prévue lundi 20 Mars

Ce Lundi 20 Mars, une nouvelle journée de mobilisation et de grève est appelée à Ford Blanquefort dans la continuité de la lutte pour la sauvegarde des emplois. Une échéance importante dans la mobilisation qui va nécessiter un important soutien. K.S.

Voilà maintenant plusieurs semaines que les salariés de l’usine Ford de Blanquefort sont en lutte pour la sauvegarde de leur emploi. En effet, l’usine de fabrication de boîte de vitesse est menacée de fermeture, la Direction de Ford refusant d’investir sur le site et demeurant floue sur son avenir. A terme, ce sont les 1000 travailleurs de l’usine qui sont menacés de licenciement.

Ce lundi 20 Mars, l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grève et de mobilisation et à un rassemblement devant la préfecture pendant le comité de suivi à 13h30. Si l’on se souvient de la journée de grève du 23 Janvier qui avait été une réussite par son caractère massif, cette mobilisation a lieu dans un contexte ou la Direction de Ford se veut muette. Muette sur l’avenir qu’elle compte réserver à l’usine au-delà du mai 2018 mais aussi muette dans la négociation. Celle-ci était allée jusqu’à annuler le comité de suivi du 9 Mars dernier pour cause « de grève dans le secteur aérien ». Une annulation dénoncée par l’intersyndicale, alors même que la veille, Linda Cash, présidente de Ford Europe étaient venue à l’usine mais n’avait pas voulu rencontrer les élus en Comité d’entreprise, préférant une rencontre informelle avec les syndicats. Une attitude qui témoigne de la volonté de la Direction de gagner du temps, de parier sur l’essoufflement de la mobilisation et de ne pas s’engager.

C’est pourquoi le rassemblement du lundi 20 pendant la rencontre entre les collectivités locales, les organisation syndicales, Ford Europe et le préfet va être déterminant pour la suite de la mobilisation.

Ford Blanquefort : un symbole de la lutte pour la défense des emplois


Mais la bataille pour les emplois à Ford Blanquefort ne date pas d’hier : en effet, c’est dans cette même usine qu’en 2007, une mobilisation victorieuse avait permis la sauvegarde des emplois. Un symbole donc, d’autant que Ford Blanquefort est un élément important du tissu économique d’une région qui depuis plusieurs années subit de nombreuses fermetures d’usines (Soferty, Solectron, Arena, Labso…). Des fermetures d’usine qui rappellent un contexte plus global de désindustrialisation et de chômage de masse tant dans le secteur privé que dans le secteur public. C’est pourquoi cette mobilisation suscite de nombreux soutiens notamment à l’extérieur, comme en témoignait le rassemblement du 23 Janvier devant la préfecture au cours duquel du personnel de santé, des étudiants, des professeurs, des travailleurs du site industriel de Blanquefort et bien d’autres s’étaient joints aux Ford. Car derrière la bataille pour les Ford, c’est aussi une bataille plus globale pour la sauvegarde des emplois qui se joue dans un contexte d’offensive néo-libérale.

Ford maintient jusqu’ici sa position : pas d’engagement à Blanquefort au-delà de Mai 2018. Les syndicats eux exigent un investissement qui pérennisetousles emplois de l’usine etletissu économique de la région. Un combat qui va nécessiter des forces, et de nombreux soutiens.

Rassemblement lundi 20 mars 2017 à 13h30 à la préfecture, tous ensemble pour sauver les emplois chez Ford à Blanquefort !

Event Facebook




Mots-clés

Ford   /    Philippe Poutou   /    Bordeaux   /    Notre classe