Notre classe

Cheminot.e.s en lutte

Gare de Lyon. Reconduction de la grève puis occupation du poste d’aiguillage « Pepy démission ! »

Publié le 2 juin 2016

En lutte depuis le 9 mars, les cheminots de la gare de Lyon reste mobilisés. Mercredi 1er juin, ils étaient 250 en AG, chiffre le plus important depuis le début de la grève à gare de Lyon. Ce jeudi 2 juin, après avoir tenu un piquet de grève le matin, ils étaient 150-200 syndiqués à la CGT, l’UNSA ou SUD Rail PSE, à se retrouver pour l’AG inter-service. C’est à l’unanimité qu’ils ont voté la poursuite de la grève !

L’AG terminée, tous et toutes sont partis mener une action dans la gare : passage sur les voies pour aller occuper un poste d’aiguillage. C’est dans la bonne humeur qu’ils ont ainsi bloquer les départs et arrivées des trains grandes lignes et du réseau Ile-de-France pendant une quarantaine de minute. Ainsi, pendant plusieurs dizaines de minutes, résonnaient dans une partie de la gare, via les haut-parleurs du poste d’aiguillage, des chants combattifs et révolutionnaires dont le fameux « on lâche rien ! ». Ils ont attendu la visite de la direction qui n’a pas tardé à pointer le bout de son nez. Après de brefs échanges entre les militants combattifs et la direction à cours d’arguments, ils ont quitté les lieux pour se rendre aux différentes actions et manifestations prévues pour la suite de la journée !

Dès demain matin, ils se sont donnés rendez-vous pour tenir le piquet de grève. Les cheminot.es en colère ne se laisseront pas faire !