^

Gattaz

Répression patronale

Le procès de Loïc de Jolie Môme une nouvelle fois reporté : le MEDEF a-t-il peur ?

8 septembre | Loïc, intermittent du spectacle membre de la compagnie Jolie Môme, fait partie de ces têtes combatives sur lesquelles le MEDEF a décidé de s'acharner, pour s'en prendre au mouvement social dans son (...)

Ce dont rêvent les patrons pour 2017

Gattaz à l’université du MEDEF : « le monde est une formidable opportunité de marché »

30 août | Pierre Gattaz a introduit l'université d'été du MEDEF par un discours d'une trentaine de minutes, dessinant l'horizon du capitalisme français d'ici 2030. Quand les patrons nous disent ce dont ils (...)

Dernière minute - "Tout le monde déteste les patrons !"

Contre le Medef, un millier de manifestant.e.s à Jouy-en-Josas

30 août | A l'occasion de la deuxième journée de l'université d'été du MEDEF qui se tient a Jouy-en-Josas, un millier de personnes se sont donné rendez-vous pour clamer haut et fort leur opposition à la (...)

800 ans de SMIC

Le nouveau château de Gattaz a coûté 11 millions d’euros

23 août | Pendant que Macron et Gattaz préparent la nouvelle loi travail XXL imposée à coup d’ordonnance, le président du Medef en profite pour investir dans un château à plus de 11 millions d’euros. Quand le (...)

Nouveaux reculs

Convention chômage : les derniers coups tordus de El Khomri

4 mai | Le mouvement contre la loi travail avait interrompu les négociations paritaires sur la convention chômage. Celles-ci ont donc recommencé en 2017, et le patronat a réussi à obtenir de nouveaux reculs, (...)

Fillon, Macron...à son service !

Le cahier de doléances du MEDEF. Gattaz à l’attaque

15 février | L’organisation patronale a publié hier son « cahier de doléances » pour l’élection présidentielle. Le texte de 170 pages est le parfait petit manuel de l’ultra-libéral. Tout y passe, du contrat du (...)

Les liens entre son équipe de campagne et le patronat

Fillon et le Medef comme cul et chemise

24 novembre 2016 | Francois Fillon, l’outsider arrivé au second tour de la primaire de la droite a multiplié ces dernières semaines les déclarations d'amour au patronat français, par un programme glaçant sur tous les (...)