^

Politique

Un trajet de 400km

Gérard Collomb ne se mélange pas à la plèbe ! Le ministre préfère le jet privé au TGV

Pour Gérard Collomb, point de Ouibus ni même de TGV. Pour effectuer le trajet Lyon- Paris, le désormais ministre de l’Intérieur utilise… un jet privé.

La scène s’est déroulé lundi soir à l’aérodrome de Lyon-Bron. Le cumulard Gerrard Collomb, maire de Lyon et ministre de l’Intérieur prend place à bord d’un Falcom 2000 EX, fleuron de l’armée de l’air, pour regagner Paris après avoir présidé une séance de son conseil municipal.

2h de trajet en TGV pour effectuer le trajet jusqu’à la capitale ? Très peu pour le ministre de l’Intérieur. Ce dernier entend bénéficier des avantages que lui offre sa nouvelle fonction, puisque l’appareil est traditionnellement chargé du transport du président de la République et des hauts responsables de l’État. Les 400 km sont ainsi avalé en une grosse demi heure, et présente l’avantage de ne point se mélanger à la plèbe.

Un petit tour d’avion qui ne manque pas d’ironie quand on sait que le président français a cherché à se présenter en cette fin de semaine comme l’opposant farouche à la politique de Trump concernant les questions environnementales. « Make the planet great again »... mais pas aux dépends du confort de ses ministres !

Pour un gouvernement censé incarné le « renouveau » de la politique en France, il est indéniable qu’il y a des progrès à faire. Entre Richard Ferrand, embourbé dans les affaires, Gérard Collomb et Emmanuel Macron qui s’évertue à apparaître en monarche dans la plus pure tradition Vème républicaine, la posture du renouveau à d’ors et déjà du plomb dans l’aile. Et ce gouvernement apparaît clairement comme ce qu’il est : martial et en guerre contre le code du travail.




Mots-clés

Macron   /    Politique