^

Notre classe

En plein Black Friday

Gironde. Les postiers en grève contre les réorganisations.

Le syndicat SUD PTT 33 appelle à une grève départementale le 26 novembre prochaine. Si cette journée s'inclue dans un plan de bataille contre les réorganisations, les syndicats doivent appeler, au moment où la colère explose par les gilets jaunes, à des actions qui dépassent le terrain corporatiste !

Nouvelle mobilisation contre les réorganisations
Ce n’est pas la première fois que les postiers se mobilisent contre les réorganisations que veulent imposer la direction de la Poste : la sacoche et la méridienne.

Pour revenir sur cette réorganisation, il faut dire que d’une part, la sacoche sépare en deux groupes les postiers qui jusqu’à maintenant effectuent à la fois des tâches de tri, ainsi que les tâches de distribution. Il y aurait donc une ‘’spécialisation’’ des facteurs dans une des deux tâches, ce qui pose principalement des problématiques de conditions de travail. Que ce soit la répétition de tâches mécaniques pour ceux qui ne feront plus que du tri ou l’isolement professionnel pour ceux qui ne feront plus que de la distribution. D’autre part, la méridienne permettrait aux directions de faire travailler les facteurs l’après midi, en incluant une pause méridienne. On voit bien les affres de cette organisation, qui expose les travailleurs aux fortes chaleurs. Une organisation imposée par la direction afin de développer les ‘’nouveaux services postaux’’ l’après-midi.

Face à cela les postiers de Gironde s’étaient déjà mobilisés lors d’une grève illimitée d’un mois, ponctuée par des journées de forte mobilisation avec plus de 600 postiers !

Depuis, la situation n’a pas changé, et les réorganisations vont arriver. La plupart du temps, les différentes directions cherchent à appliquer ce système bureau par bureau. En Gironde,c ’est en février 2019 que la plus part seront actés.

Un plan de bataille contre les réorganisations

Le lundi 26 novembre n’est pas choisi au hasard par les postiers. Car suite à la grande journée de vente du ‘’Black Friday’’, les colis et courriers vont affluer. Cette date est donc un coup de semonce durant laquelle Sud PTT souhaite en quelque sorte ‘’avertir’’ une dernière fois la direction départementale. En effet, les pertes seront lourdes pour la Poste si cette journée de grève est réussie. Si les retards pour les clients ne seront pas lourds, cela serait néanmoins un retard suffisant pour que la Poste soit contraint de rembourser aux différentes entreprises (Cdiscount, Amazon, …) leurs prestations.
Jusqu’à maintenant a Poste a toujours refusé de discuter les termes des réorganisations, c’est pourtant ce que demande l’ensemble des syndicats. Suite à cette nouvelle journée, les postiers souhaitent faire réagir la direction. Si ce n’est pas suffisant, ils annoncent déjà reproduire ce type de journées durant d’autres pics de commande, comme Noël. Enfin, si ces journées sont suffisamment massives et que la direction poursuit sa politique de la sourde oreille, Sud PTT parle d’ores et déjà d’une nouvelle grève illimitée à la rentrée : ‘’personne ne veut en venir là, mais s’il faut y aller on n’hésitera pas’’ commente un postier bordelais.
C’est donc un plan de bataille intéressant qui s’annonce pour les postiers du département. Qui pourra d’ailleurs se coupler à d’autres luttes, comme l’ont toujours fait les postiers de gironde.

Cette bataille n’est évidemment pas seulement locale. Les réorganisations touchent l’ensemble du territoire. A l’image des postiers du 92 qui luttent depuis maintenant 7 mois. Mais il faut souligner les conditions catastrophiques de l’entreprise, qui ont poussé récemment deux postières à se suicider en Dordogne.

Les postiers font partie des travailleurs les plus attaqués à l’échelle nationale, et répondent fréquemment par des luttes fortes. Il manque aujourd’hui la nécessité, que portent pourtant certains, d’une part de se coordonner nationalement, mais également de rentrer dans un plan de lutte d’ensemble qui dépasse le corporatisme.

Car au moment où les gilets jaunes montrent l’ampleur de la colère qui couve parmi de larges franges de la population, et le potentiel explosif d’alliance avec le mouvement ouvrier et ses méthodes, les initiatives restent, par la faute des directions syndicales soumises, trop isolées ou partielles.

Crédit photo : SUD PTT 33




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Grève   /    La Poste   /    Notre classe