^

Politique

#Poutou2017

Grand meeting à Paris. Conférence de presse de Philippe Poutou

Juste avant que son dernier meeting central de campagne ne commence, ce mercredi 19 avril aux docks d’Aubervilliers, Philippe Poutou donne une conférence de presse à Paris.

Ce soir aura lieu le grand meeting de campagne de Philippe Poutou, le dernier avant le premier tour. Plus de 3000 personnes sont attendues aux Docks d’Aubervilliers, pour ce qui sera probablement la plus grosse échéance de la campagne. Ce sera aussi l’occasion de fêter la fin de la campagne en musique devant le concert des « Motivés » qui se tiendra juste après. Juste avant l’entrée en scène, le candidat donne une conférence de presse…

Interrogé sur la dynamique autour du candidat de la France Insoumise, Philippe Poutou répond :

« La dynamique Mélenchon on l’a voit très bien, et on pense qu’il vaut mieux une dynamique Mélenchon qu’une dynamique Macron ou Fillon. Mais en même temps on a des désaccords importants, et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui on est en concurrence avec Mélenchon. (…) On tient à affirmer qu’on peut abandonner cette idée selon laquelle on aurait besoin d’un sauveur qui pourrait changer les choses pour nous. On pense que c’est le risque d’une nouvelle entourloupe. Nous ce qu’on a envie de discuter, y compris avec celles et ceux qui pensent peut être voter Mélenchon, c’est l’idée qu’on peut faire de la politique par nous-même, prendre nos affaires en mains. Et c’est ce projet là qu’on veut mettre en avant pour changer les choses. »

Avant d’ajouter :

« Il y a un autre aspect qu’on ne partage pas avec Mélenchon, c’est le chauvinisme, l’aspect bleu-blanc-rouge. C’est pas qu’une question de symbole, il y a des questions politiques de fond derrière. Nous on est internationalistes ! On est pour la liberté de circulation et d’installation, l’ouverture des frontières ! Et on veut batailler pour cette gauche-là ! »

Concernant le débat de France 2 avec les 11 candidats qui a été annulé, le candidat déclare :

« Nous on aurait bien souhaité un prochain grand débat. C’est quoi ces politiciens qui se débinent quand ils sont favoris dans les sondages ?! « ah non moi j’ai pas le temps… moi j’ai tennis… » Non mais sans rire ! Visiblement ils ont peur d’être confrontés à des situations qui ne leur conviennent pas trop. Les prises à parti, ça ne leur plaît pas ! »

Questionné par rapport aux menaces de Fillon de porter plainte contre lui après qu’il l’ait ouvertement pris à parti lors du grand débat sur CNews, Philippe Poutou explique :

« il a dit qu’il n’y aurait pas de procès sauf si je récidivais... Mais moi j’ai très envie de récidiver ! »

Sur les rapports avec les autres candidats, Philippe Poutou conclu :

« Avec Artaud, nous on aimerait bien qu’il y ait des rapports un peu plus importants par la suite. Nous on discute d’une perspective de reconstruction du mouvement social et d’un parti anticapitaliste qui regroupe des militants et des organisations et donc on a intérêt à avoir des liens pour voir comment on peut résister, et se battre ensemble pour avancer dans cette perspective. »




Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    NPA   /    Politique