Politique

Le coup de com’ de la droite, by Laurent Wauquiez

Gratuité des TER pour les policiers en Auvergne-Rhônes-Alpes

Publié le 25 octobre 2016

C’est dans le contexte des manifestations de policiers que Laurent Wauquiez (LR) réalise un coup de com’ de plus, encore inspiré par le Front National. Cette fois, c’est la gratuité des cars et trains régionaux pour les policiers et gendarmes qu’il annonce, sans aucun lien avec les manifestations actuelles selon lui...

Camille Pons

L’annonce a été faite lundi 24 octobre, les policiers et gendarmes de la Région Auvergne-Rhônes-Alpes, soit environ 20.000 personnes, pourront voyager gratuitement dans les TER et cars régionaux. Ce qui en coutera environ 500.000€/an aux contribuables.
Revendication du syndicat Alliance, cette mesure sera mise en place officiellement pour « renforcer la sécurité des voyageurs », par une "présence accrue des forces de l’ordre". C’est aussi une « mesure symbolique » envers les forces de l’ordre, bien que le président de la Région, Laurent Wauquiez, se défende de tout lien avec les manifestations actuelles : «  Il n’y a aucune corrélation entre cette décision et les mouvements sociaux actuels qui témoignent d’un ras-le-bol général des policiers  ».

Et pourtant, le jeune sarkoziste a le sens de la manœuvre (et du timing), en choisissant d’annoncer la mesure cette semaine, en prenant soin de bien le médiatiser, et en reprenant d’ailleurs le hashtag #soutienauxpoliciers sur le compte twitter de la Région. Aucun lien donc...

Si le jeune sarkoziste aux dents longues n’est pas le premier à faire ce type d’annonce (l’autre sarkoziste Estrosi avait fait une annonce similaire cet été dans sa région, PACA donc), elle s’inscrit dans une stratégie des républicains, et notamment de son aile droite, consistant à piocher dans le répertoire du Front National tout en appliquant là où ils le peuvent ces mesures. Une façon de se présenter comme l’opposition de droite « qui agit sur le terrain », et pas seulement critique. Autrement dit, une opposition de droite, très à droite même, mais « responsable », « possible » (mais à ce jeu-là, Ménard n’est pas mauvais non plus).
En tout cas, l’élu FN à la région Christophe Boudot s’est félicité de sa décision, tout en revendiquant la paternité de l’idée. En effet, il avait écrit lui-même une lettre le 21 octobre demandant « aux autorités organisatrices de transports publics de notre territoire d’examiner les moyens d’accorder la gratuité totale des transports aux membres des forces de l’ordre  ».. Entre extrême droite et droite extrême, la différence s’atténue encore un peu plus...
Wauquiez n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. Pendant une polémique sur les travailleurs détachés (lancée par Valls cette fois), il avait annoncé la mise en place d’une préférence locale dans sa région, tout comme Hervé Morin dans la sienne. A ce jeu là de manœuvres politiciennes, ce sont toujours les idées réactionnaires de l’extrême droite qui gagnent...