Jeunesse

Sur les campus d’Isère

Grenoble. 350 étudiants en AG contre la loi travail

Publié le 7 mars 2016

Quelque 350 personnes étaient présentes en assemblée générale à Grenoble ce lundi 7 mars. Les étudiants ont voté le retrait du projet de loi El Khomri sans condition, notamment en préparant la journée de mobilisation nationale du 9 mars.

Correspondants

Ce lundi 7 mars à midi, une assemblée générale a été appelée par de nombreuses organisations de jeunesse : EELV, Licorne (organisation locale de Grenoble), JC, MJS, NPA, PG, SE, SOS Racisme, UNEF, UEC. Étaient également présentes les unions départementales de la CGT, de FO et de Solidaires. Malgré le faible temps de préparation, l’AG a été une réussite, avec une bonne dynamique d’interventions.

Le fonctionnement de l’AG a été néanmoins un peu difficile par manque de temps et parce que pour de nombreux étudiants, c’est leur premier mouvement et leur première AG. Aucun appel n’a été voté par les étudiants, mais seulement un ensemble de décisions. Celles-ci prévoient la poursuite de la mobilisation par la mise en place d’un comité de mobilisation devant se réunir tous les jours. Les dates suivantes ont été décidées : la préparation de la journée de mobilisation du 9 mars, une nouvelle assemblée générale le lundi 14 mars ainsi que la préparation d’une journée de mobilisation le 17 mars.

Cet ensemble de dates permet de poursuivre le développement de la mobilisation afin d’exiger le retrait de loi El Khomri sans condition, mais également de remettre en cause la politique du gouvernement par la revendication du retrait de l’état d’urgence votée par l’Assemblée générale.

Après l’AG de Toulouse qui a réuni 400 personnes ce lundi, les étudiants grenoblois démontrent à leur tour leur détermination à se mobiliser contre le projet de loi travail. Ces deux assemblées générales réussies dès le lundi, qui ouvre le bal des mobilisations sur les différentes universités après le retour de vacances, est un très bon signal envoyé à l’ensemble de la jeunesse. Continuons de construire la mobilisation du 9 mars !

- 1- Retrait de la loi El Khomri sans condition
-2- Une AG par semaine
-3- Création d’un comité de mobilisation :
Se réunit dès demain midi
Se réunit tous les jours à midi
Fait des compte-rendus de son activité aux assemblées générales
-4- Assemblée générale dans la foulée de la manif du 9 mars :
Pour discuter de la suite de la mobilisation
Pour discuter de la mobilisation du 17
-5- Parité dans toutes les instances
-6- Toute communication dans les médias se fera en tant que comité de mobilisation
-7- Création d’un groupe de travail étudiant et organisation professionnelles sur la loi El Khomri
-8- Barrage filtrant mercredi 9 mars au matin pour appeler à la manif de midi
-9- Retrait de l’état d’urgence
-10- Dans la mobilisation s’inventent de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissages