Notre classe

Strasbourg

Grève à Transports-Heppner. Un camion fonce sur le piquet et roule sur un syndicaliste

Publié le 7 juin 2016

Un travailleur en grève de l’entreprise de transports et logistique Heppner à Strasbourg a été renversé volontairement par un camion sorti de l’entrepôt en fonçant sur le barrage filtrant mis en place par les grévistes. Au volant, un camionneur sous-traitant aurait ensuite pris la fuite, laissant le salarié gréviste inconscient. Les travailleurs en grève, qui luttent pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, doivent aujourd’hui faire face aux discours anti-grévistes, à la répression policière, ainsi qu’aux coups bas des briseurs de grève.

Cécile Manchette

Depuis maintenant sept jours, des salariés de l’entreprise de transports Heppner sont rentrés en grève et manifestent contre un « plan de sauvegarde l’emploi » qui promet en réalité la fermeture de plusieurs sites de logistique et des licenciements. Ils ont voté la semaine dernière la grève illimitée. Ils organisent depuis des blocages afin de bloquer les accès du dépôt de l’entreprise manifestant leur désaccord avec la direction qui malmène les salariés et leurs conditions de travail.

Malmenés par le patronat, c’est peu dire. En effet, alors que des grévistes marchaient tranquillement dans l’entreprise Heppner lundi matin, un camion a roulé dans leur direction. Voici comment un communiqué du Mouvement des Jeunes Communistes du Bas-Rhin et de l’UEC de Strasbourg décrit la scène : "Vers 12h15, à l’accès du site de rue de la Station, un camion a essayé de sortir en toute vitesse et de forcer le barrage filtrant mis en place par les grévistes. Certains travailleurs se sont interposés entre le camion et le reste des grévistes. Un travailleur s’est fait percuter violemment et il est tombé par terre devant le camion. Ce dernier a pourtant continué à rouler et les pneus ont impacté le dos du salarié, qui a perdu connaissance. C’est seulement grâce à l’intervention des autres travailleurs que le camion a pu être stoppé et le pire a été évité. La colère légitime des travailleurs s’est alors tournée contre la direction du site et le huissier de justice, arrivés sur place par la suite (bizarrement, la direction était présente à chaque sortie de camion mais pas cette fois-ci). En effet, au cours de la matinée, les travailleurs auraient entendu la direction inciter des camionneurs à forcer le passage et à rouler sur les grévistes."

Le conducteur du camion serait un sous-traitant et non un camionneur salarié de l’entreprise. N’étant pas parvenu à forcer le barrage filtrant, le camion s’est ensuite arrêté, a fait marche arrière et est reparti sans même se préoccuper de l’état du salarié inconscient : il pourrait donc être poursuivi pour délit de fuite. Le salarié blessé a été conduit à l’hôpital de Strasbourg. Son pronostic vital n’est pas engagé et il n’aurait pas de blessures graves.

Témoignages recueillis sur place par La Feuille de Chou :
.

partager

Mots-clés