^

Politique

Contre la loi Travail XXL

Grève des routiers : A la mi-journée, déjà plus de 200 stations essence à sec ou en rupture partielle

Ce lundi 25 septembre est marqué par le mouvement de grève des routiers. Plus de 200 stations essence en rupture totale ou partielle. 130 sont en rupture partielle alors que 73 seraient totalement à sec.Les départements de l’Ouest et l’Ile-de-France seraient principalement touchés.

Dès cette nuit, les routiers ont donné le ton. C’est ainsi que les grévistes ont bloqué un axe auto-routier à proximité de la frontière belge. D’après l’AFP, D’autres actions ont suivi, notamment à proximité d’Arras, Rouen, Caen, Bordeaux, Saint-Nazaire, La Rochelle, ou encore Marseille. Autant de points de grève qui entrent dans le plan annoncé, avec plus 40 actions sur tout le territoire.

A la mi-journée ce lundi, l’appli Mon Essence.fr recense plus de 200 stations essence en rupture totale ou partielle. 130 sont en rupture partielle alors que 73 seraient totalement à sec.Des chiffres qui contredisent les propos du gouvernement, jouant l’intox, et qui affirmé par la voix de son porte parole Castaner que « les 200 entrepôts qui maillent la France sont pleins ». Une pirouette visant à faire croire que le mouvement n’a que peu d’impact, mais qui masque mal la vérité. Castaner n’est en effet pas allé jusqu’à affirmer qu’il n’y avait pas de pénurie d’essence. « J’invite chacun à la responsabilité, à commencer par les camionneurs qui sont légitimes à s’exprimer mais ils ne doivent pas bloquer la France. Notre pays et notre économie en particulier n’en ont pas besoin » a t-il ainsi ajouté.




Mots-clés

Routiers   /    Grève   /    CGT   /    Politique