^

Société

Racisme

Harcelé et traité de "babouin" durant des mois, un élève de 10 ans se fait tabasser

Crédit image : Anouk Wolse A Veauche, dans la Loire, un jeune élève de 10 ans, d'origine guadeloupéenne, a été tabassé après des mois de harcèlement, au cri de "singe", "macaque", "bamboula".

C’est une agression extrêmement violente qui a eu lieu à l’école primaire Marcel-Pagnol, à Veauche dans la Loire, mardi dernier. Un jeune élève de CM2 a été tabassé par d’autres élèves, au cri de "macaque", "singe", "bamboula". Cette dernière injure n’offusquera certainement pas Luc Poignant, policier membre du syndicat Unité SGP Police, qui avait déclaré que "Bamboula, ça reste à peu près convenable" début février dernier en pleine affaire Théo. Le résultat de ce "a peu près convenable" ? Tête, côtes, bras et jambes tuméfiés et un arrêt de travail courant pour 14 jours !

Mais cette violence raciste ne s’est pas manifestée du jour au lendemain. Sur RTL, la mère du jeune garçon agressé a déclaré "ces derniers temps, il nous demandait comment était le paradis, est-ce qu’il pourrait aller au paradis pour plus qu’on lui fasse de mal. Il me demandait régulièrement s’il se pendait avec la corde à sauter de sa petite sœur, s’il mourrait rapidement, et très vite j’ai vu que ça n’allait pas". Des propos glaçant qui font suite à de multiples précédant, et des insultes permanentes en raison de la couleur de peau du garçon de 10 ans, traité de "babouin" depuis des mois.

Ce que cette affaire révèle, c’est la réalité des ravages des discours xénophobes et racistes omniprésents dans le champs médiatique. Martelé à longueur de journées par les pontes politiques et représentants de l’Etat, il conduit à de tels déchainements de violence, et ce jusque dans les cours de récréation de primaire.




Mots-clés

Racisme   /    Education   /    Société