Jeunesse

Humiliation en milieu scolaire

Herblay : Le nouveau collège confisque le papier toilette aux élèves…

Publié le 18 novembre 2016

Le refus de donner du papier toilette aux élèves : une blague amère ou une absence cruelle de pédagogie ? Cette question se pose à la suite de l’ouverture du nouveau collège dans l’éco-quartier des Bayonnes à Herblay, après la décision du directeur de l’établissement d’interdire l’accès du papier toilette dans les sanitaires .

Théo Taucit

Cette décision prise par le directeur serait du au mauvais comportement des élèves qui abuseraient du papier toilette et s’en serviraient pour dégrader les sanitaires. Ainsi tous les élèves de ce nouvel établissement se retrouvent comparer à des « voyous » sans savoir vivre ! Cette opinion est d’ailleurs confirmée par l’inspection académique et explique qu’il faut dorénavant demander à la vie scolaire ou à l’infirmerie du collège pour s’approvisionner. Cette situation grotesque ne fait pourtant pas rire les parents d’élèves, qui comprennent bien la situation ingrate pour les élèves de compter sur les représentants de l’établissement pour pouvoir utiliser les toilettes. Croire que ces procédés permettront aux élèves de ne pas dégrader les sanitaires montre bien l’absence de réflexion sur le sujet car l’ONS évoque déjà des conditions sanitaires insalubres, dues à l’absence des produits hygiéniques nécessaires (odeurs désagréables, absence de savon et des défauts de propreté) qui amène 34 % des élèves à ne pas s’y rendre.

Au-delà de la situation sanitaire dramatique pour les collégiens, l’école montre toute sa capacité à humilier (ici, de façon exécrable) les élèves. Le directeur et l’académie, par cette décision, rabaissent des collégiens à des enfants de maternelle auxquels il faudrait encore apprendre la propreté. Cette humiliation, qui est loin d’être la seule que doivent subir les élèves dans le milieu scolaire, des insultes rabaissantes sur leur « avenir », sur leur « intelligence », aux punitions ridicules et infantilisantes (on fait toujours des lignes à l’école !), montre que cette institution, loin de pousser les élèves à développer au mieux leurs talents, répond à d’autres logiques. Certains élèves, auxquels ont a enlevé le papier hygiénique pour qu’ils ne dégradent pas les toilettes, ont répondu en bouchant les WC avec des cailloux : au nom de la propreté, nos futurs collèges seront-ils des chambres capitonnées ?

partager

Mots-clés