^

Notre classe

La CGT appelle à la mobilisation ce vendredi

Hypocrisie patronale à Simply Market Amiens : cafards, licenciements, et journée portes ouvertes

Alors que les salariés de Simply Market font face à un plan de licenciement qui prévoit d’affecter des centaines de postes sur toute la France, et une quarantaine autour d’Amiens, la direction fait preuve d’une hypocrisie écœurante : le 2 juillet, elle organise une journée Portes Ouvertes aux entrepôts d’Amiens, que la CGT dénonce à raison comme « le grand show de la grande illusion ».

En effet, les travailleurs de cet entrepôt sont mobilisés depuis de longs mois contre les bas salaires et le management de la terreur, qui génère licenciements et précarité. La CGT dénonce par ailleurs des conditions de travail et d’hygiène déplorables, l’« invasion de bestioles » et un « état de propreté et de management calamiteux ». Nous relayons ci-dessous les communiqués de la CGT et appelons à soutenir les salariés ce vendredi midi devant la mairie d’Amiens.

A quoi joue la direction ATAC Simply Market d’Amiens ?

En plein plan social la direction ATAC organise une journée porte ouverte pour les salariés et leur famille. Que veulent-ils leur montrer, que cherche la direction avec cette journée ?

Pour la première fois depuis l’inauguration de l’entrepôt sur la zone industrielle, celle-ci est organisée en plein PSE avec des conditions de travail qui se dégradent sans cesse, les heures supplémentaires qui bafouent la vie de famille au quotidien des salariés, un management à la baguette qui traite les salariés comme de vulgaires mouchoirs, les intérimaires sans cesse discriminés dans leur travail… Aujourd’hui on balaye tout ça et on veut faire croire à une entreprise où le bien vivre son travail est de rigueur. Pour la CGT cela est une pure provocation, une mise en scène inacceptable.

De plus cela sera bien de la poudre aux yeux au regard de l’état de l’entrepôt ces dernières semaines, l’invasion de bestioles la semaine dernière, et sans compter que cela ne sera pas une venue naturelle car tous les salariés précaires qui ne sont jamais invités habituellement, là sont vivement conviés, laissant parfois sous-entendre la rupture de la mission en cas d’absence à cette journée. L’encadrement sera convié d’office, mais personne ne viendra par plaisir.

L’entreprise, qui pèse terriblement sur les ménages et la famille des salariés au quotidien, veut-elle faire passer les salariés pour des menteurs quand ils racontent à leur famille l’état de propreté et de management calamiteux de cette entreprise ?

La Cgt appelle clairement au boycott de cette porte ouverte le dimanche 2 juillet pour protester contre la gestion de l’entrepôt, mais aussi et surtout contre le plan social, en cours et le licenciement de centaines de nos collègues à travers le territoire.

Le dimanche c’est en famille et pas sur notre lieu de travail, surtout pour vendre du rêve

Peut-être c’est cela qu’ils veulent montrer aux familles, ou alors le grand nettoyage aura lieu toute la semaine pour le grand show de la grande illusion, car nos vraies conditions de travail sont celles-ci. Heureusement on ne travaille pas dans le secteur de l’alimentaire. Ah si, mince !

Appel à soutien devant la mairie d’Amiens le vendredi 30 juin à midi

La CGT Simply Market appelle tous-tes les salariés-ées, militants-es, sympathisants-tes, clients/es et toute la population, à un rassemblement devant la mairie d’Amiens le vendredi 30 juin 2017 à 12h, pour dénoncer un plan de suppression d’emplois dans les entreprises Atac et Auchan, pour dénoncer la suppression d’emplois sur la zone industrielle, déjà bien touchée par les fermetures d’usines et suppressions d’emplois.

Le groupe Auchan a décidé de se restructurer pour gagner des parts de marché. Car comment une entreprise comme celle-ci peut se prétendre en danger ? C’est tout simplement que la soif de détruire la concurrence est de plus en plus grande et dans cette restructuration, c’est encore les salariés-ées qui vont trinquer. Les millions d’euros de CICE (crédit impôt compétitivité EMPLOI) doivent être un gage de préservation d’emplois au sein du groupe et de ces deux entreprises.

Les salariés-ées financeurs de ce crédit d’impôt ont décidé de venir interpeller les autorités amiénoises et de crier au plus fort qu’un plan de suppression de l’emploi ne se négocie pas mais se combat. Et peu importe le montant du chèque ; ça ne remplacera jamais une vie sociale. Les drames accumulés malheureusement dans les usines très proches doivent servir d’exemple et un PSE n’est jamais bien. La CGT est aux côtés des salariés et luttera de toutes ses forces pour préserver l’emploi sur le bassin d’Amiens qui concerne 40 licenciements, mais aussi au niveau national car le groupe Auchan a entrepris une délocalisation intra-français qui concerne 870 personnes.

Alors nous vous donnons rendez-vous à toutes et à tous le 30 juin 2017 sur le parvis de la mairie à 12h dans l’objectif d’avoir un rendez-vous avec les autorités amiénoises. Un courrier sera adressé au préalable à la mairie pour annoncer notre venue.

Nous sommes tous-tes concernés-ées car oui les magasins auront une vitrine refaite à neuf, mais dans l’arrière-boutique Auchan, ce sont des licenciements financés par le CICE, donc l’impôt de tous les citoyens. La préservation de l’emploi est une lutte qui doit se faire tous ensemble ; donc tous et toutes, allons crier à l’injustice comme nous l’avons fait le 8 juin devant notre siège social. Seule notre action sera porteuse de victoires et d’avancées sociales.




Mots-clés

Amiens   /    Grève   /    Licenciement(s)   /    Notre classe