^

Notre classe

Témoignage

« Il m’a enfoncé les yeux ». Nordine, postier du 92, raconte sa violente interpellation policière

Nordine, postier dans le 92 en grève depuis plus 100 jours, raconte comment il a été violemment passé à tabac par la police puis emmené en garde-à-vue alors qu'il participait à un rassemblement appelé par le comité Justice pour Adama ce jeudi 5 juillet.

Photos : SUD Poste Hauts de Seine

« On s’est rassemblés pour faire un appel au 21 juillet pour avoir des nouvelles de la mort d’Adama. Ils nous ont nassés, ils ont essayé de nous faire sortir un par un, ils ont attrapé une collègue, on s’est un peu mis devant, j’étais tout devant, j’avais un maillot de foot. Ils m’ont repéré et m’ont tiré vers eux. Quand ils m’ont tiré, ils m’ont emmené à cinq, tête vers le bas, et quand j’avais la tête vers le bas, un mec de la BAC est venu devant et m’a enfoncé plusieurs fois ses doigts dans les yeux. J’ai crié, j’ai crié, j’ai crié, et en fait dès que je criais il arrêtait un peu, il attendait un peu plus loin, et il me renfonçait les yeux, pour me retirer le globe oculaire quoi.

J’ai saigné de l’œil mais ça va, mon œil n’a pas été touché, j’ai vu un ophtalmo. Et à la fin j’ai fait 18 heures de garde-à-vue, j’ai rien eu, juste un rappel à la loi et voilà. Je vais porter plainte contre le mec de la BAC si j’arrive à le retrouver, parce que personne ne voulait me donner son identité à l’intérieur, malgré qu’il soit là devant moi, qu’il se baladait devant moi je leur disais que c’était lui, c’était lui, c’était lui, mais il y a un OPJ qui m’a dit mot pour mot : « toi si tes copains avaient fait quelque chose, est-ce que tu les aurais balancé ? » Genre « on donnera pas son nom », et voilà… maintenant faut que j’aille à la police des polices pour essayer de le retrouver... »

Solidarité avec Nordine, les postiers du 92 en grève, et la famille Traoré. Soyons nombreux à la marche pour les deux ans de la mort d’Adama Traoré le 21 juillet : RDV à 14 heures devant la gare de Persan Beaumont.




Mots-clés

Violences policières   /    La Poste   /    Répression   /    Notre classe