^

Monde

Qui se ressemble... s'assemble !

« Il nous ressemble » : l’ex-chef du Ku Klux Klan soutient Bolsonaro

Selon la BBC Brésilienne, l’historien américain David Duke, une figure connue du Ku Klux Klan aux États-Unis, a fait un commentaire rare sur la politique brésilienne dans une émission qu’il produit. Il a affirmé concernant Jair Bolsonaro, le candidat d’extrême-droite, qui dispute la présidence du Brésil : « Il nous ressemble. Et il est également un candidat très sérieux. C’est un nationaliste ».

Et puis il a développé son raisonnement raciste sur les similitudes entre ce que défend comme programme Bolsonaro et le Ku Klux Klan : « il est totalement un descendant européen. Il ressemble à n’importe quel homme blanc en Amérique, au Portugal, Espagne ou Allemagne et France. Et il parle du désastre démographique qui existe au Brésil et la criminalité énorme qui existe, comme par exemple dans les quartiers noirs de Rio de Janeiro ».

Connu pour avoir défendu la suprématie blanche et avoir nié l’Holocauste, l’ex-dirigeant du KKK a cependant exprimé des réserves quant à la proximité de l’extrême droite brésilienne avec l’Etat d’Israël. Il convient de rappeler que Jair Bolsonaro a montré sa proximité avec l’Etat d’Israël pour sa soumission aux intérêts de l’impérialisme américain.

L’équipe du candidat réactionnaire du PSL a été contacté par la BBC par téléphone et par e-mail la nuit de lundi afin qu’il se prononce sur son plus récent sympathisant américain, mais il n’a même pas commenté les déclarations de l’ancien dirigeant du KKK. Il faut se rappeler que Jair Bolsonaro, de façon très démagogique a réfuté les accusations qu’il serait raciste, homophobe et sexiste.

Le groupe réactionnaire Ku Klux Klan est présent dans l’histoire des États-Unis depuis le XIX siècle. Ils sont les défenseurs de la supériorité des descendants d’européens sur les noirs et les Juifs et étaient responsables d’actes de barbarie dans les communautés composées par les noirs aux États-Unis. Duke a été l’un des organisateurs de la « manifestation » pour la défense de la suprématie blanche à Charlottesville l’an dernier et a été également un partisan de Donald Trump aux élections entre les membres de l’extrême droite.
Le soutien de Duke à Jair Bolsonaro ne s’arrête pas là. Dans la publication sur l’émission de radio dans sa page personnel, l’ancien dirigeant du Ku Klux Klan a dénommé le candidat réactionnaire brésilien d’« incroyable Jair Bolsonaro ». Lundi dernier, l’américain a partagé une vidéo sous-titrées en anglais sur les discours absurdes contre la « la dégradation de la famille » et la « déconstruction de l’hétéronormativité ».




Mots-clés

Présidentielle 2018 au Brésil   /    Crise au Brésil   /    Brésil   /    Monde