^

Monde

A bas le colonialisme sioniste !

Israël libère Salah Hamouri après 13 mois de détention arbitraire

Après 13 longs mois d'une détention administrative arbitraire, l'avocat franco-palestinien qui milite contre la politique colonialiste d'Israël a finalement été libéré. Un soulagement pour ses proches et pour tous ceux qui luttent pour une Palestine libérée du joug colonial.

Salah Amouri avait été arrêté sans aucun motif le 24 août 2017 à Jérusalem-Est alors qu’il venait tout juste d’être diplômé du barreau palestinien. Dans le cadre du régime de la "détention administrative" qui permet à l’Etat d’Israël de contourner la voie judiciaire et d’incarcérer tous ceux qui s’opposeraient à son pouvoir sans avoir à s’en expliquer, la peine de l’avocat de 33 ans avait été prolongée deux fois.

Tout au long de sa détention, des comités de soutien emmenés par sa compagne Elsa Lefort ont milité pour la libération de Salah Hamouri tout en dénonçant la détention administrative. La libération de Salah Hamouri ne s’est cependant pas faite sans conditions puisque ce dernier s’est vu interdire toute célébration, y compris celle de sa libération, ainsi que les activités militantes, alors même que l’avocat travaillait pour l’association Addameer, qui œuvre en faveur des prisonniers politiques palestiniens, avant d’être arrêté.

Ces 13 mois de détention viennent s’ajouter aux 6 années que Salah Hamouri a déjà passé dans les prisons israéliennes. En effet, en 2005 celui-ci avait déjà été placé pendant 3 ans en détention administrative avant d’être inculpé pour son appartenance au Front Populaire de Libération de Palestine ainsi que l’intention présumée de participer à un complot contre l’ancien Grand Rabbin d’Israël, Ovadia Yosef, et d’être libéré en 2011.

Si la libération de Salah Hamouri est une bonne nouvelle pour tous ceux qui s’opposent à la politique coloniale et criminelle d’Israël, la Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine recensait en mars dernier plus de 6000 prisonniers politiques palestiniens, dont 450 enfermés dans le cadre d’une détention administrative et soumis à l’arbitraire.




Mots-clés

Salah Hamouri   /    Israël   /    Proche et Moyen-Orient   /    Palestine   /    Répression   /    Monde