Politique

Dîner d’État en l’honneur de Raul Castro

Jean Luc Mélenchon à la table de François Hollande

Publié le 1er février 2016

Juan Chingo

La revue people Vanity Fair, dans sa section « The Place to Be » a commenté avec ironie le dîner mondain offert par François Hollande pour la venue de Raúl Castro : « La soirée hype du lundi 1er février 2016 ne se déroulera pas dans l’un de ces établissements parisiens branchés mais à... l’Élysée ». Elle ajoute : « À l’occasion de la visite officielle à Paris du chef d’État cubain, Raúl Castro, le palais présidentiel s’est fendu d’une liste de convives pour le moins éclectique. Ainsi, au côté de Jean-Luc Mélenchon, le dîner comptera parmi ses invités des personnalités moins attendues pour ce genre de réception comme David Guetta ou la comédienne Virginie Efira. Sûrement un moyen pour le DJ français d’avoir un avant-goût de son prochain concert qu’il doit donner à La Havane ».

Une information complétée par Le Parisien : « pour sceller cette amitié entre les deux pays, rien ne vaut un dîner d’État avec son lot de « people » incarnant les relations entre les deux pays. Parmi les invités on trouve, outre Jean Luc Mélenchon, le roi des DJ... David Guetta qui préparerait un grand concert à Cuba et à qui l’on prête une liaison amoureuse avec une mannequin cubaine de 22 ans Jessica Ledon.

Pas sûr pour autant que le célèbre roi de la nuit utilise ses platines ce soir. La chanteuse Nathalie Cardone est également annoncée avec son célèbre « Hasta siempre », tube de l’année 1997 en hommage au commandant Che Guevara alors que la cantatrice Barbara Hendricks est aussi prévue. Dans le domaine culturel, les personnalités du cinéma auront également lors de ce dîner une place de choix : Virginie Efira, Christophe Barratier et le célèbre Costa Gavras, tous très actifs dans le festival du film français de la Havane, ont été invités. Tandis que le boxeur et champion du monde de boxe Jean-Marc Mormeck est censé donner un peu de punch à une soirée à laquelle participeront les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères), Ségolène Royal (Ecologie), Marisol Touraine (Affaires sociales) et le secrétaire d’Etat Matthias Fekl (Commerce extérieur) ».

Les faux amis de Cuba

Dans un autre article, nous expliquions pourquoi Hollande déroule ainsi le tapis rouge à Castro. Mais ce qui est grave dans cette affaire est le fait qu’une fois de plus la gauche de la gauche se prête à cette farce gouvernementale. En premier lieu, parce que cela permet à Hollande de maquiller avec un vernis « de gauche » les intérêts matériels qu’il défend derrière cette « amitié avec le peuple cubain » ; en second lieu, parce que cela permet au président de se vêtir du prestige ou de l’aura dont bénéficie la révolution cubaine. Lamentable. A l’inverse, nous ne pouvons nous réjouir du processus de restauration capitaliste vers lequel se dirige le « modèle socialiste » de l’île, et qui est la raison pour laquelle Hollande offre à Raul Castro le grade maximal de l’échelle protocolaire dont ce dîner au sommet est le symbole.

Les travailleurs, les femmes, les classes populaires de Cuba n’ont rien à attendre de la prétendue solidarité et amitié de Hollande et des multinationales françaises. Au contraire, ils doivent chercher à mettre un coup d’arrêt au processus de restaurations capitalistes et aux projets de la bureaucratie, du gouvernement et de l’État. Il faut pour cela en finir avec le régime du parti unique dirigé par les frères Castro, avec l’héritage stalinien, et développer des organismes de lutte indépendantes, mettant en place un gouvernement des travailleurs et des populations pauvres de l’île. Les travailleurs devront alors remettre en cause toutes les réformes imposées par le régime des Castro et imposer la démocratie ouvrière pour laquelle une révolution politique est nécessaire. C’est seulement de cette manière que Cuba et sa révolution parviendront à redonner espoir, non pas à l’Élysée, mais aux travailleurs et aux opprimés, de France ou d’ailleurs. Depuis la France, nous soutenons toutes les luttes du peuple cubain qui se dirigeraient sur cette voie.