^

Notre classe

Pendant que Fillon court toujours...

Jugement des « six de Haguenau ». 500 à 1000 euros d’amende pour avoir participé à un barrage filtrant

Ce Mardi 7 Mars, les « six de Hagenau » sont passés devant le tribunal correctionnel de Strasbourg pour avoir participé au barrage filtrant du 19 mai 2016 et ont été condamnés à payer des amendes de 500 à 1000 euros chacun. Léon Kahlo

Le 19 Mai dernier, lors de la journée nationale de grève pour le retrait du projet de loi travail (et une semaine après le premier 49.3 de Valls), un barrage filtrant s’est tenu sur la zone industrielle de Schweighouse-sur-Moser aux bretelles d’entrée et de sortie de la rocade de Haguenau (Alsace). Cet action a été décidée sur le vif par les 200 personnes présentes au rassemblement ce jour là. Les « six de Haguenau » sont des militant.es syndicaux (CGT, FO et Solidaires) qui ont été inculpé.es pour avoir participé à ce barrage. Alors qu’aucune dégradation et aucune violence n’a été constatée.

Il est absolument inacceptable que des militant.es soient condamné.es pour avoir pris part à une action collective et qu’ils servent d’exemple. Une politique répressive qui est monnaie courante, avec pour exemple récent la répression forte de la contestation réclamant justice pour Théo. De l’autre côté de la barricade, les filloneries et autres affaires Le Pen, pour ne citer qu’eux, ne seraient que de vulgaires complots, ces derniers se posant en victimes du système. Pourtant, au vu de l’action de justice jusqu’à présent le fait que malgré les preuves leur campagne se poursuive en dit long sur le caractère de classe de la justice. D’un côté, des spécialistes du détournement de fond public sont toujours présents pour rafler le trône de l’Élysée, de l’autre, des travailleurs, des jeunes des quartiers et l’ensemble des classes populaires doivent faire face à des peines lourdes pour avoir tout simplement manifesté leur colère.




Mots-clés

Manifestation   /    #JusticeDeClasse   /    Syndicat   /    Répression   /    Notre classe