^

Politique

Décomposition des Républicains

Juppé retourne sa veste et soutient la candidate En Marche ! aux législatives

La crise des partis piliers de la Vème république se poursuit et s'approfondit. Après l'entrée au gouvernement de plusieurs ministres LR, dont Édouard Philippe au poste de premier ministre, c'est au tour d'Alain Juppé d'apporter son soutien à Emmanuel Macron en appuyant la candidature d'Aurore Bergé, candidate LREM aux législatives contre Jean-Frédéric Poisson, candidat des Républicains, dans la circonscription de Rambouillet dans les Yvelines.

La recomposition politique est en marche aussi bien du côté du PS que des Républicains depuis l’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron. Après avoir formé un gouvernement destiné à dynamiter les deux partis institutionnels de la Vème république, la dynamique de décomposition des appareils s’est mise en place et s’accélère. Le ralliement d’Alain Juppé à Aurore Bergé, candidate de la République en Marche dans les Yvelines, en témoigne.

Candidat malheureux de la primaire de la droite, éliminé au second tour contre François Fillon, Alain Juppé n’en reste pas moins une figure de la droite et un ponte des Républicains. Pendant longtemps, il était pressenti comme plan B, en alternative aux casseroles de Fillon. Son soutien affiché à une candidate investie par la République en Marche contre le candidat investi par les Républicains en dit long sur l’état de décomposition du parti de droite. En effet, c’est contre Jean-Frédéric Poisson, l’un des candidats de la primaire à droite, qu’Aurore Bergé est en campagne.

Cette dernière correspond parfaitement au profil d’En Marche ! : ancienne de science Po, jeune, proche des idées libérales de Juppé. Elle incarne le libéralisme économique que Macron a mis au centre de son projet et se distingue de la droite conservatrice et réactionnaire de Jean-Frédéric Poisson, lui même président du Parti chrétien démocrate remplaçant la très conservatrice Christine Boutin, et fervent soutien de la Manif pour tous.

Le soutien officiel d’une figure emblématique de la droite bordelaise et de la tendance libérale des Républicains à une candidate investie par le mouvement d’Emmanuel Macron marque les fractures de plus en plus profondes qui agitent le parti de droite. C’est un pas de plus vers la lente implosion des Républicains.... et la rapide recomposition des forces vives de l’alternance gauche-droite moribonde dans le grand recyclage de la « nouvelle » majorité présidentielle.

Photo : WITT/SIPA




Mots-clés

Législatives 2017   /    Alain Juppé   /    Emmanuel Macron   /    Les Républicains   /    Politique