Révolution Permanente N° 6

RP06 - Septembre 2012 - 60 pages PSA, Doux, Air France, Sanofi... Les attaques pleuvent

Drôle de rentrée que celle que nous vivons depuis quelques semaines. Les titres de l’actualité sont occupés par les noms des multiples boîtes où l’emploi est en danger et où s’expriment des résistances  : Doux, Sanofi, Air France, PSA mais aussi des dizaines d’autres entreprises. C’est tout un monde invisible qui se retrouve tout à coup dans les médias. Si l’on fait la somme de tous les plans sociaux prévus par le patronat, on arrive à un total de 400 000 suppressions de poste, selon le gouvernement lui même. Un véritable choc pour le salariat et l’ensemble des classes populaires, dans un pays où le chômage touche déjà trois millions de personnes, selon un chiffre officiel qui est de plus arrangé pour minimiser la réalité. Cette vague historique de licenciements est accompagnée de la préparation d’attaques sans précédent au droit du travail, et de mesures d’austérité drastiques et d’une ampleur jusque là inconnue. Hollande n’aura donc pas attendu longtemps pour donner raison à la couverture du dernier numéro de Révolution Permanente, où l’on annonçait: « l’austérité, c’est maintenant!  ». C’est pour cela qu’il est nécessaire de se battre pour un grand mouvement national contre les licenciements et le chômage, seul à même de constituer une réponse de classe à la situation actuelle.