Notre classe

Communiqué

L’AG Interpro de St-Denis appelle à la mobilisation pour la libération des camarades interpellés

Publié le 28 avril 2016

Ce matin avait lieu une action de blocage économique organisée par l’AG interprofessionnelle de Saint Denis. Le port de Gennevilliers a ainsi été bloqué pendant plus d’une heure, par plus de 200 travailleurs et travailleuses, étudiant-e-s, précaires, chômeurs et chômeuses

Réuni-e-s ce jeudi 28 avril en Assemblée générale nous dénonçons la répression exercée contre nous ce matin : la police a chargé les manifestant-e-s, les a matraqués, gazés, puis en a nassé et interpellé une centaine, qui ont par la suite été libérés. Néanmoins deux personnes sont toujours en garde à vue - Nicolas Jounin, enseignant chercheur de l’Université Paris 8, membre de la CGT, et un camarade cheminot membre du syndicat Sud Rail. Il est scandaleux de constater que ces deux camarades gardés au commissariat étaient les deux blessés sérieux de cette action - touchés à la tête - et que par là la police cherche à justifier ses agissements avec de fausses accusations de "violence sur agent".

Cette répression ne fera pas plier notre mouvement. Nous restons plus que jamais déterminé-e-s à obtenir le retrait de la loi travail. Nous exigeons la libération immédiate de nos deux camarades, de tou-te-s les manifestant-e-s interpellé-e-s aujourd’hui et l’arrêt de toutes les poursuites.

Pour soutenir les deux camarades en garde à vue, nous appelons à un rassemblement demain vendredi 29 avril, à 13h, devant le tribunal de Bobigny où ils seront présentés au juge.

Liberté pour tou-te-s ! Retrait de la Loi Travail !

Communiqué de presse suite à l’action de l’AG interpro de saint Denis du 28 avril au matin