^

Politique

De l'air ! De l'air ! Ouvrez les frontières !

L’Aquarius à Marseille : dernière escale pour le navire humanitaire ?

Le navire de l’ONG SOS Méditerranée est arrivé hier matin au port de Marseille. Il est possible, si rien de change, que ça soit la dernière escale de l’Aquarius qui n’a à présent plus de pavillon.

Crédit photo : EPA / MAXPPP

La précarité de la situation de ce navire n’est pas nouvelle, l’annonce du retrait de pavillon par le Panama fait suite à un premier retrait de Gibraltar fin août dernier.

La situation des dernières semaines était très tendue, avec 58 personnes secourues à son bord, le bateau avait une nouvelle fois lancé un appel auprès des différents pays pour pouvoir accoster, il avait par ailleurs annoncé faire route vers Marseille son port d’attache.

Suite au refus du gouvernement français, l’Aquarius a finalement transféré les 58 migrants au port de la Valette à Maltes.

C’est suite à une « concertation Européenne » que cette situation s’est temporairement (non sans attente) débloquée, avec une répartition entre la France (18 personnes), l’Allemagne (15 personnes), l’Espagne (15 personnes) et le Portugal (10 personnes).

Le navire humanitaire a part la suite repris sa route vers Marseille pour y accoster ce jeudi 4 octobre. C’est donc à partir de ce moment que l’annonce du Panama prend effet, ce qui fait que le navire est pour l’instant bloqué à Marseille.

Appel à soutien internationale et mobilisation

L’ensemble des acteurs sont conscients, depuis l’annonce du Panama, fin septembre que cette situation allait arriver, mais aucune solution ne semble pour l’instant s’ouvrir à l’Aquarius.

Les appels se multiplient pour faire pression et débloquer la situation, autour notamment d’une pétition internationale lancer par SOS Méditerranée sur la plateforme We Move
, mais aussi à une journée de mobilisation en Europe, le 6 octobre, l’ONG souhaite une marée orange et en appelle à tous les citoyens pour permettre de "Sauvez l’Aquarius" et "Sauver le sauvetage en mer".

Voici la carte interactive avec l’ensemble des rassemblements prévus :

Il faut que l’Aquarius puisse bénéficier d’un pavillon pour naviguer en mer. La France qui, en tant que pays impérialiste, est responsable d’une grande partie de la misère et des guerres dans le monde, doit donner pavillon au bateau humanitaire. Mais au-delà de cette responsabilité historique, il faut passer à l’offensive sur la question des migrants. Il est inacceptable que les pays européens se répartissent les migrants comme on s’échange des billes. Il faut dès maintenant réclamer l’ouverture des frontières, l’arrêt des guerres impérialistes responsables de la misère qui poussent des milliers de personnes à choisir l’exil au péril de leur vie au pied de l’Europe forteresse.




Mots-clés

Impérialisme   /    Réfugiés   /    Immigration   /    Politique