^

Politique

Pour « trafic de stupéfiant »

L’acharnement continue contre la famille Traoré. Youssouf et Bagui placés en garde à vue

C’est une énième charge de la justice contre la famille d’Adama Traoré, mort dans les locaux de la gendarmerie de Persan en juillet 2016. Cette fois-ci, Youssouf et Bagui, deux frères d’Adama, ont été placés en garde à vue, avec une dizaine d’autres jeunes de Beaumont-sur-Oise, pour un soi-disant « trafic de stupéfiant ».

L’acharnement judiciaire se poursuit contre la famille Traoré. Ce 12 décembre au matin, Youssouf et Bagui, ainsi qu’une dizaine de jeunes, ont été placés en garde à vue pour « trafic de stupéfiant ». Une énième accusation contre la famille, qui fait suite aux infâmes et très contestables condamnations pour « outrage » ou bien encore de « tentative d’assassinat ».

Alors qu’une contre-expertise a confirmé la mort par asphyxie d’Adama Traoré, contredisant la version officielle et mettant directement en cause la responsabilité des gendarmes, cette énième affaire vise directement à décrédibiliser le combat de la famille. Une attaque frontale contre Assa et ses frères, fer de lance et symboles de la lutte contre la répression et le racisme d’État, qui s’inscrit dans une stratégie consciente pour faire taire la contestation contre les assassinats dans les quartiers, par le biais de la calomnie.

Plus d’un an et demi après la mort d’Adama, le combat d’Assa et de sa famille pour obtenir justice et vérité est plus que jamais d’actualité.




Mots-clés

Adama Traoré   /    Répression   /    Politique