^

Culture et Sport

Toujours plus de soutiens pour Poutou !

L’artiste Emma appelle les maires des petites communes à parrainer Philippe Poutou

Dam Morrison

Emma, artiste engagée, soutient à travers une nouvelle bande dessinée la candidature de Philippe Poutou afin qu’il puisse porter et faire exister la voix ouvrière lors de cette élection présidentielle. Militante féministe, concernée par les violences policières, elle nous raconte être consternée que les millions d’ouvriers soient « complètement absents des médias ». Pour elle, aucun doute : « Il faut que ça change ».

Un des points qu’elle apprécie dans le programme du NPA est le fait que son porte parole n’aspire pas à la fonction présidentielle, mais à mettre le pouvoir entre les mains des travailleurs : « Il ne faut pas compter sur une personne mais sur l’intelligence collective. Le programme du NPA est le seul, avec celui de LO, qui propose ça. Mélenchon fait semblant, mais en fait il ne décollera jamais de son siège une fois élu. Le fait que le NPA ait changé de candidat rend ça très clair je trouve ».

L’illustratrice apprécie également que « Le NPA se positionne régulièrement en soutien des victimes de violences policières », nous confie-t-elle avant d’ajouter : « Et c’est un parti qui veut désarmer la police, alors comment ne pas être d’accord ? ».

Emma vient ainsi s’ajouter à la liste déjà longue des soutiens de la candidature de Philippe Poutou. Qu’ils soient du monde ouvrier, artistique, médiatique ou politique, tous dénoncent un système foncièrement anti-démocratique, qui met le candidat ouvrier face au danger de ne pas obtenir les 500 parrainages nécessaires. Comme le souligne Emma, ce serait priver tout un pan de la société française de représentant à la tribune de l’élection présidentielle : « Moi je suis plutôt abstentionniste, mais quand le NPA se présente, je vote. Du coup là si Poutou n’y est pas, je n’irai probablement pas voter ».

Alors comme Emma, tous ensemble, chacun avec nos moyens, exigeons que la voix des travailleurs puisse exister en 2017 !

NB : A l’heure où l’on écrit ces lignes, il manque à Philippe Poutou moins de cent parrainages, tout reste donc possible !














Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    Culture et Sport