^

Politique

Alliance de dernière minute

L’ex-FN Bruno Mégret appelle à voter pour François Fillon

Depuis sa scission du Front national en 1998 et son échec à la présidentielle en 2002, le MNR (Mouvement national républicain) de Bruno Mégret, proche de Jean-Marie Le Pen, n’a plus fait parler de lui. Il revient sur la scène pour appeler à un « vote responsable » en faveur de Fillon.

C’est un soutien inattendu mais qui en dit long sur la droitisation de la campagne de Fillon. Le MNR de Bruno Mégret appelle à voter pour le candidat des Républicains afin de favoriser un second tour à droite entre François Fillon et Marine Le Pen et défendre « notre nation et son identité ». Partant du principe que la candidate d’extrême droite a déjà son ticket pour le second tour, alors que rien n’est moins sûr comme en témoignent sa fin de campagne moribonde, sa baisse dans les sondages et son revirement identitaire de dernière minute, le petit parti issu d’une scission avec le FN estime que l’élection se jouera dès le premier tour le 23 avril prochain.

C’est donc un duel entre le candidat ultra-libéral et conservateur, plébiscité par Sens commun, et l’héritière du clan Le Pen que souhaite le MNR, persuadé que cela ouvrira les portes de l’Élysée au Front national. Ce soutien à François Fillon, entaché dans cette campagne par des multiples affaires de corruption qui ont progressivement rendu incertain son passage au second tour, se fait sur fond de dynamique positive pour Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Le MNR entend faire barrage à ces deux candidats qui ont leurs chances pour le second tour et qui représenteraient « la gauche immigrationniste et mondialiste  ».

Cet appel à un vote en faveur de Fillon est une manière subtile pour le MNR de marquer sa différence avec le parti dont il est issu tout en conservant cette rhétorique d’extrême droite qui ne le distingue guère des diatribes racistes et xénophobes d’une Le Pen, comme elle en a fait la démonstration lundi dernier au Zénith de Paris.

Photo Georges Gobet. AFP




Mots-clés

Marine Le Pen   /    François Fillon   /    Présidentielles 2017   /    Les Républicains   /    FN   /    Extrême-droite   /    Politique