^

Société

Courrier salé

L’excellent coup de gueule d’un cheminot contestant sa facture d’électricité gonflée par EDF

Aurélien Perrot est cheminot à Trappes et militant CGT. Il n'a pas l'habitude de se laisser marcher sur les pieds, pas même dans sa vie privée. Aussi, quand il a reçu une facture d'EDF de 10,94€ relative à sa consommation de 2014, accompagnée d'un courrier lui expliquant que le prix de l'électricité avait augmenté rétroactivement, il ne s'est pas privé de répondre par un courrier bien salé...

Bonjour,
Je viens de recevoir une facture rectificative (numéro XXXXXXXXX) d’un montant de 10,94€ correspondant à un rattrapage sur les prix de... 2014. Je peux comprendre que pour rémunérer vos actionnaires, depuis que (malheureusement) votre entreprise n’est plus 100% publique, vous ayez pour consigne de chercher par tous les moyens à racketter les plus démunis. Votre méthode s’apparente à du vol. Vous savez bien que pour 10€ nous n’allons pas nous lancer dans des démarches judiciaires à n’en pas finir, qui nous donneraient certes raison au final, mais seraient plus coûteuses qu’elles ne nous rapporteraient. Mais dire que finalement le prix de ce que vous nous avez vendu il y a 3 ans était mal étiqueté (pas au prix indiqué) et effectuer un rattrapage, c’est un peu comme si j’allais chez le boulanger et qu’il me réclamait 3€ pour une augmentation du prix de la farine il y a 3 ans... vous ne l’imaginez certainement pas. Cependant vous le faites sans scrupule et sans honte. Je vous le dis : vous ternissez l’image de votre entreprise. Honte à vos dirigeants pour de telles pratiques d’un autre âge.

Nota : Aurélien n’en est pas à son premier courrier salé, puisqu’à l’époque de Noël 2015, sa lettre renvoyant les chocolats à sa direction SNCF avait fait un véritable buzz sur notre site.




Mots-clés

CGT   /    EDF   /    Société