^

Genres et Sexualités

« Fallait demander »

La BD d’Emma sur la « charge mentale », l’épuisement des femmes qui doivent penser à tout

Nous reproduisons ci-dessous avec l’accord de la dessinatrice Emma, sa nouvelle bande dessinée qui revient avec une grande justesse sur un aspect de l’oppression des femmes dont on parle encore trop peu, désigné comme la « charge mentale ».

Ce terme, employé notamment par la chercheuse canadienne Nicole Brais, renvoie au « travail de gestion, d’organisation et de planification, qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectifs la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche de la résidence ». Cette tâche qui peut paraître invisible est pourtant bien réelle, et dans la majorité des couples hétérosexuels, elle repose dans une large mesure sur la femme. C’est ce que confirme l’immense écho rencontré par la BD d’Emma sur les réseaux sociaux, avec près de 150.000 partages et 50.000 j’aime en 24 heures. La BD a également attiré l’attention des "grands médias" et l’on ne peut que s’en réjouir.

Pour ceux qui souhaiteraient rencontrer Emma, cette dessinatrice hors pair présentera ce jeudi 11 mai à Paris son livre « Un autre regard », tout fraichement publié chez Massot Éditions, où elle a compilé 7 bande dessinées ainsi que des croquis inédits. Rendez-vous à partir de 18h30 au restaurant La Caravane, 35 rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris.