^

Notre classe

Pétition et campagne de solidarité avec anasse et Nathalie

La SNCF réprime des cheminots pour avoir fait respecter les règles de sécurité

Une grande campagne de solidarité active se lance pour soutenir Anasse et Nathalie, cheminots du triage SNCF du Bourget, deux élus CHSCT qui ont osé rappeler à la direction des règles essentielles de sécurité. Ils sont pris dans des procédures disciplinaires 10 jours après la grève historique des cheminots du Bourget. Comment ne pas voir que la direction de la SNCF cherche à couper la tête des syndicalistes combatifs ? A Amiens, Mulhouse, Toulouse et ailleurs, d'autres cheminots sont aussi victimes de répression. Si l'un d’eux est touché, alors nous le sommes tous, car ces cheminots se battent pour un transport ferroviaire en toute sécurité pour nous tous. Si la direction de la SNCF et l'Etat gagnent sur les répressions anti-syndicales, c'est tout le rapport de force qui s'affaiblit pour l'ensemble des travailleurs et de la jeunesse qui ont lutté contre la loi travail.

Pétition : Aucune sanction pour Anasse et Nathalie

La SNCF menace de sanctionner des élus CHSCT pour avoir… fait respecter les règles de sécurité au triage du Bourget !

Vendredi 03 Février 2017, 10 jours après la grève massive à 90% qui a paralysé le triage du Bourget, la direction de la SNCF a franchi un cap des plus honteux dans la répression à l’encontre des délégués syndicaux.

Aujourd’hui, Anasse et Nathalie risquent des mises à pied. Leur faute ? Avoir demandé à ce que les conditions de sécurité du transport ferroviaire soient respectées au Bourget.

En effet, ils ont simplement fait leur travail de membre du CHSCT en rappelant au cadre d’astreinte qu’il était interdit de faire tenir 2 postes de sécurité de 2 secteurs circulation par le même agent ( Boby Stains et Boby 1 ). Anasse est également menacé de sanction pour avoir été aux toilettes pendant son service alors qu’il était tout seul en poste.

Depuis de nombreux mois maintenant, ces délégués ne font que leur travail pour lequel les cheminots de l’EIC Paris Nord les ont élus. Ils se battent au quotidien pour améliorer les conditions de travail de tous les agents, et pour empêcher la direction de s’affranchir des règles de sécurité et règlements du personnel. Aujourd’hui, la direction de la SNCF non seulement met en place les réformes qui cassent le service public ferroviaire mais elle s’attaque aussi aux cheminots qui cherchent à faire respecter la sécurité. Cette situation est d’autant plus inquiétante car des matières dangereuses son transportées au triage du Bourget, et qu’un accident pourrait entraîner des conséquences néfastes pour la population.

Nous soutenons Anasse et Nathalie, nous exigeons qu’aucune sanction ne soit prise à leur encontre ! Nous demandons l’arrêt de la répression anti-syndicale à l’encontre des cheminots à la SNCF

Signer la pétition pour soutenir Anasse et Nathalie

Page Facebook de soutien pour suivre la lutte

Vidéo d’explications d’Anasse :




Mots-clés

SUD-Rail   /    SNCF   /    Répression   /    Notre classe