Jeunesse

Appel à rejoindre l’occupation des locaux de la présidence de Lyon 2

La présidence de Lyon 2 occupée pour obtenir l’inscription d’étudiants sans-papiers !

Publié le 10 octobre 2016

Nous relayons ci-dessous l’appel lancé par le collectif d’étudiant.es étrangèr.es de Lyon et Saint-Étienne, qui occupe actuellement les locaux de la présidence de Lyon 2 afin d’obtenir l’inscription de tous les étudiants sans-papiers.

Face au refus de la présidence de procéder aux inscriptions des camarades sans-papiers, le collectif des étudiant.e.s étrangers de Lyon, sans-papiers et solidaires occupe les bâtiments de la présidence de Lyon 2. Ils ont décidé de rester dormir sur place.

Bonjour, nous sommes membres du collectif d’étudiant.es étrangèr.es de Lyon et Saint-Étienne sans-papiers et solidaires et nous voulons vous transmettre un message d’une trentaine de nos camarades actuellement dans les locaux de la présidence.

Voici leur message :

« Nous sommes des membres du collectif. Depuis longtemps nous nous battons pour avoir le droit d’étudier et depuis le mois de juin nous discutons avec la présidence pour pouvoir nous inscrire à l’université. Nous avons suivi la procédure d’orientation qu’elle nous avait indiquée, mais aujourd’hui la réponse est encore négative pour la plupart d’entre nous.
Nous occupons actuellement les bâtiments de la présidence et réclamons d’être inscrits immédiatement.

Pendant la campagne électorale, la présidence s’affichait solidaire et à la recherche de solution pour les étudiants en situation particulière. Aujourd’hui, nous constatons le contraire, puisqu’elle refuse toujours d’inscrire plus d’une vingtaine d’entre nous.

Pour justifier ces refus, la présidence invoque la pression de la préfecture. Elle considère que nous ne relevons pas d’une situation d’urgence et que nous ne serions pas aptes à suivre une formation universitaire. Mais risquer de se faire interpeller à la gare ou à son domicile n’est pas une situation d’urgence. Être interdit de travailler, ne pas avoir le droit à un logement, risquer tous les jours de se faire enfermer et expulser ne serait donc pas une situation d’urgence ?

Nous avons donc décidé de rester dans les bureaux de la présidence jusqu’à ce qu’on obtienne les inscriptions demandées. Nous n’avons de toute façon nulle part où dormir, nous resterons donc ici jusqu’au bout !

Ce week-end a été publiée une tribune sur Libération signée par une centaine d’universitaires et collectifs qui «  revendiquent le droit d’étudier, la liberté de circulation et l’égalité de droit pour tous les étudiants sans titre de séjour ». La condition des étudiant.es étrangères fait l’actualité nationale, au collectif nous nous battons depuis l’année dernière pour l’accès à l’université, la régularisation et l’accès au logement pour tous et toutes. Nous ne pouvons fermer les yeux et rester indifférents. Nous devons tous et toutes agir ici et maintenant !

En ce moment nous sommes donc dans les locaux de la présidence et nous avons besoin de votre soutien. L’année dernière, c’est grâce à la mobilisation de plusieurs centaines d’étudiant.es que nous avions pu obtenir gain de cause. Nous appelons donc tout le monde à nous rejoindre dans la cour centrale pour soutenir les camarades qui sont actuellement dans les bâtiments de la présidence. Nous réclamons l’inscription immédiate pour tous et toutes !

Pour joindre le collectif : 07 68 25 59 86.

Facebook

Appel national pour la régularisation des étudiants sans papiers