^

Politique

Prisonnier politique

Le 100ème jour de prison de Salah Hamouri

Nous relayons ci-dessous une lettre du comité liberte pour Salah.

Source

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui marque le 100ème jour de prison de Salah. 100 jours de détention tandis qu’il n’aurait pas dû – si c’était la justice et le droit qui prévalaient – en faire un seul. 100 jours de trop. 100 jours d’arbitraire.

Grâce à vous, et alors qu’on voulait taire son cas qui est symbolique d’autres cas de Palestinien-ne-s, nous avons ensemble réussi à faire bouger les lignes.

Aujourd’hui la France ne « souhaite » plus seulement sa libération mais elle « a demandé » et elle a fait part de son « mécontentement » relativement à cette détention administrative qui ne permet pas le « droit à un procès équitable ».

Reste que si nous avons avancé, il reste encore du chemin à parcourir pour que notre pays – et il en a les moyens – obtienne sa libération.

Pour cela nous devons briser le silence obstiné des grands médias qui montrent à quel point la liberté d’informer est à géométrie variable dans notre pays. Et, secondement, multiplier les initiatives pour mobiliser et rassembler autour de ce cas qui porte lui loin que la personne de Salah.

Dans cet esprit, nous tenons à saluer les 1.000 premiers élu-e-s qui se sont mobilisé-e-s, ce qui créé un mouvement inédit en France. Une liste qui va s’élargir de toute évidence.

La visite à Paris de Netanyahu début décembre où il est invité par le Président Macron est un objectif majeur à retenir : la question de Salah doit être posée et résolue à cette occasion comme le ministre Le Drian a obtenu la libération heureuse de Loup Bureau en rencontrant 2 fois le Président Erdogan…

Plus nous serons nombreux et plus cette question sera incontournable !

Nous tenions, à l’occasion de ces 100 jours, à vous informer des derniers développements, initiatives à prendre si vous en êtes d’accord et aussi à vous dire toute notre gratitude pour votre mobilisation.

Quand une injustice se manifeste, se taire ce n’est pas seulement de la lâcheté mais de la complicité. Vous n’êtes pas de ceux qui courbent la tête ou qui ferment les yeux. Continuons sur ce chemin et la liberté de Salah sera au rendez-vous ! Encore merci à toutes et tous.




Mots-clés

Salah Hamouri   /    Prisonniers politiques   /    Prisons   /    Politique