Notre classe

Communiqué NPA - Le Havre 31 Août

Le Havre : Le patronat du port et le gouvernement provoquent la CGT : les dockers ripostent !

Publié le 1er septembre 2016

Alors que devait se tenir au Havre le 31 août l’AG de rentrée des militants CGT de l’UD 76 pour préparer la mobilisation autour de la loi travail, le patronat local a tenu à s’exprimer préalablement dans la presse locale sur la présence de Philippe Martinez à cette occasion. Par la voix du président de l’UMEP (Union Maritime Et Portuaire), il déclare que « s’il vient pour activer de nouveaux mouvements comme ces derniers mois, c’est non ! Nous ne voulons plus revivre les blocages routiers, les entraves à la liberté du travail(…) La reprise des actions serait catastrophique pour Le Havre. »

Comme par hasard, au petit matin précédent l’AG, la police débarque en force au domicile de deux dockers CGT pour les placer en garde à vue au motif de « violence en réunion » dans le cadre de la manifestation nationale… du 14 juin dernier à Paris ! A noter que l’un des deux syndicalistes avait déjà été jugé et relaxé à Paris le 27 juillet dernier pour les mêmes motifs.

De ce fait, les dockers et travailleurs portuaires ont riposté à la hauteur de cette grossière provocation : dès les arrestations connues, le port a été paralysé par une grève totale : fermeture des écluses, interruption de la navigation plaisance, du trafic transmanche et des porte-conteneurs.
C’est avec cette situation en toile de fond que les centaines de militants réunis en AG ont débattu de la stratégie menée avant et pendant les vacances contre la loi El Khomri, de ses forces et limites, de façon à préparer la mobilisation du 15 septembre, et au-delà construire le rapport de force pour imposer l’abrogation de la loi travail.