^

Notre classe

Cheminot.e.s en vidéo

Le Mans : des taux de grévistes toujours au beau fixe !

Ce lundi 9 avril, la mobilisation battait toujours son plein en gare du Mans. Avec des taux de grévistes nationaux et locaux qui se maintiennent, les cheminots restent déterminés. Retour en vidéo sur l'assemblée générale du Mans.

Ce lundi 9 mars, après avoir tenu des piquets dès 5h du matin sur leurs lieux de travail, une bonne centaine de travailleurs et travailleuses de la SNCF ont tenu le parvis de la gare pour leur assemblée générale. Ils y ont discuté des annonces du gouvernement après les pseudo-concertations, d’actions à organiser pour la suite et de la construction de la convergence avec d’autres secteurs mobilisés. Une action a été actée pour la prochaine journée de mobilisation, vendredi 13 avril.
L’assemblée s’est terminée par une manifestation improvisée, pour fêter avec Damien Pichereau, député LREM sarthois, la nouvelle décoration de son local de permanence – voir la photo plus bas ! La prochaine assemblée générale aura lieu ce vendredi à 10h45, sur le parvis de la gare, et sera donc suivie d’une action organisée par les cheminots, en convergence avec tous les secteurs mobilisés qui veulent s’y joindre. Des éléments positifs qui posent les bases [pour que toutes et tous se saisissent de la construction du mouvement en cours, en débattant des modalités de grève et d’action et élaborent une stratégie gagnante.

Franck, agent administratif, a démonté la communication de la direction de la SNCF, qui inonde les boîtes mail des cheminots pour tenter de leur faire croire que leur grève ne sert à rien – sans rien lâcher pour autant sur les revendications des travailleurs et travailleuses mobilisés.

Joachim, contrôleur TER, est revenu sur la nécessité de mener des actions convergentes entre différents secteurs, préparées en amont. Il a aussi insisté sur l’importance de rendre les AG souveraines, en soumettant au vote des travailleurs et travailleuses mobilisés les propositions qui y sont faites.

Laura, étudiante à l’université du Mans, a pris la parole au nom du comité de mobilisation de l’université pour montrer les points de convergence entre la lutte des cheminots et celle des étudiants et personnels des universités. Macron multiplie les attaques, multiplions les résistances !

La permanence de Damien Pichereau après le passage festif des cheminots :




Mots-clés

Bataille du rail   /    Le Mans   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    Emmanuel Macron   /    SNCF   /    Notre classe