^

Politique

Communiqué du NPA

Le NPA dénonce avec force l’attaque inadmissible de la police contre les étudiants grévistes de Nanterre

Le NPA dénonce avec force l'attaque inadmissible de la police contre les étudiants grévistes de Nanterre.

Source

Alors que des étudiants et étudiantes mobilisés contre la loi ORE occupaient pacifiquement un amphithéâtre de l’université de Nanterre, son président Jean-François Balaudé a décidé de fermer administrativement toute la fac ce lundi 9 avril 2018 et de faire intervenir la police. L’administration, appliquant la politique du gouvernement, cherche ainsi à empêcher le développement d’un mouvement étudiant d’ampleur nationale qui ne cesse de croître, comme l’a montré la coordination nationale étudiante (CNE) réunie ce week-end à Nanterre. Alors que les CRS avait feint de quitter les lieux, les étudiants et étudiantes se sont réunis en assemblée générale. La police a soudainement investi l’amphithéâtre. Plusieurs militants et militantes ont été passés à tabac et blessés. Au moins 5 Étudiants ont été interpelés, dont notre camarade Victor. Une centaine de personnes sont d’ores et déjà réunis devant la fac pour exiger la liberation des étudiants et la sortie de la police de l’établissement. Le NPA appelle les travailleurs, militants, syndicalistes, à converger devant la faculté de Nanterre pour exiger l’arrêt immédiat de cette opération de police et la libération immédiate des interpelés. Police hors des facs ! Retrait de la loi Vidal !

Montreuil, le 9 avril 2018




Mots-clés

NPA jeunes   /    Plan Etudiants   /    mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    Université   /    NPA   /    Répression   /    Politique