^

Politique

Vacances bling-bling

Le couple Macron en promenade à Saint-Tropez à la veille de l’Acte VII

Alors que les gilets jaunes assuraient l'acte VII de la mobilisation, Macron prenait quelques jours de vacances à Saint-Tropez. Apparemment, tout va bien pour le président des riches.

Crédit photo : Agence/Bestimage / Décembre 2017

Où donc était Macron ce week-end ? Le doute a plané jusqu’au vendredi soir sur l’endroit où le couple Macron a pris ses vacances de fin d’année en cette période mouvementée pour le gouvernement. On sait désormais qu’il était au fort de Brégançon pas loin de Saint-Tropez. Une quarantaine gilets jaunes avaient soupçonné la présence de Macron dans la résidence présidentielle du Var et ont tenté à deux reprises à partir de jeudi soir d’aller chercher le président, persuadés qu’il était là. Les forces de répression les en on empêché mais leur détermination était grande d’aller cherche le président des riches en personne.

Mais ce qui a le plus marqué le week-end, c’est que le couple Macron a été vu et pris en photo à Saint-Tropez le vendredi 28 au soir lors d’une rapide promenade dans le centre du village. En « déplacement strictement privé au cours duquel il n’a aucune activité officielle », Macron s’est octroyé quelques jours de vacances dans l’un des villages les plus huppés de la côté, symbole du bling-bling et d’une richesse ostentatoire, liée à la jet, set avec ses voitures de luxes et ses yachts. À ce titre, le spécialiste de la communication politique Florian Silnicki parle d’« une mise en danger de l’image présidentielle » avec ce séjour à Saint-Tropez, car la déconnexion de Macron avec la situation politique actuelle apparaît en pleine lumière.

De quoi faire réagir autant les gilets jaunes que leur soutien. Du côté des habitants, les remarques ont ainsi été très critiques envers la visite de Macron. Interrogée par RTL, Lisa, une retraité précaire qui soutient les gilets jaunes, rappelle qu’on ne voit « que du beau monde » à Saint-Tropez et que si Macron « était ailleurs, il verrait peut-être aussi la misère ».

Alors que Macron estime sûrement avoir remporté la partie avec les gilets jaunes grâce aux misérables mesures qu’il a lâché, ce n’est pas l’avis des gilets jaunes qui se sont mobilisés de manière déterminée une septième fois ce samedi, quoi qu’en disent les médias. Son absence de Paris un jour de mobilisation, comme c’était déjà le cas pour l’acte III, qui a vu l’Arc de triomphe devenir l’épicentre de la répression policière, et la semaine dernière lors de son déplacement au Tchad pour l’acte VI, donnent réellement l’impression que le président des riches est loin de la situation sociale. Ce qui ressemble là encore à du mépris a toutes les chances d’enfoncer encore plus Macron alors que la partie avec les gilets jaunes est loin d’être finie.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Emmanuel Macron   /    Politique