Culture et Sport

#JusticepourAdama

Le groupe M6 censure le soutien de Black M à Adama. Non, W9 n’est pas « neutre »

Publié le 19 septembre 2016

Dans le clip du dernier titre de Black M, « Je suis chez moi », on peut voir le rappeur porter le T-shirt de soutien à Adama. Si on peut le voir intact sur internet, la chaîne de télé W9 a préféré censurer ce soutien en floutant le T-shirt au nom de la « neutralité ».

Manon Véret-Gay

Sur le T-shirt est écrit « Justice pour Adama, sans justice vous n’aurez jamais la paix ». Ce T-shirt est vendu par la famille d’Adama Traore depuis la mobilisation qui avait émergée suite à sa mort, afin que chacun puisse apporter un soutien à la famille de la victime. Mais visiblement, le message était trop politique pour le groupe M6, dont W9 fait partie. Ce 19 septembre, la militante antiraciste Sihame Assbague a interpellé le groupe M6 sur Twitter en publiant le message accompagné de la photo ci-dessous : « Ça va tranquille la censure, W9 ? On prend rappeur, titre clip… Mais pas le T-shirt ? »

Sihame Assbague a ensuite appelé à interpeller M6 et W9 avec le hashtag #W9Censure. Puis c’est en fin de cette même journée que le compte Twitter de W9 a répondu publiquement la phrase suivante : « Dans le clip de Black M Je suis chez moi, le floutage d’un message en référence à 1 affaire non jugée a été réalisé par souci de neutralité ». Non seulement le jugement a avancé ces derniers jours en accablant la police, mais le « souci de neutralité » évoqué par W9 montre bien à quel point les médias ne sont justement pas… neutres. Flouter « « Justice pour Adama » alors même que l’enquête avance sur un meurtre policier dévoile le parti-pris des médias dominants pour l’État, dont la police a assassiné Adama Traore. Étonnamment, lorsqu’il s’agit de présenter les banlieues comme de potentiels foyers de terrorisme ou les manifestants comme des « casseurs », les médias dominants s’embarrassent beaucoup moins de cette « neutralité »... En réponse à la censure de W9, une seule consigne : acheter et porter le tee-shirt, affirmer haut et fort : pas de justice, pas de paix !