^

Notre classe

Collaboration de classe

Le syndicat Force Ouvrière de SevelNord plus fort que le patronat

Une usine de Toyota en Angleterre est sur le point de fermer ses portes et de mettre au chômage des familles ouvrières. Le syndicat FO de Sevelnord n'a rien trouvé de mieux que de demander à récupérer la production.. il y a des baffes qui se perdent.

Crédit Photo : D.R.

Le syndicat FO de la métallurgie qui historiquement, remplace ou fait mine d’être le syndicat maison dans le secteur en encore bien plus dans le secteur automobile. Mais là, nous assistons a une avancée jamais réalisée ou un syndicat cautionne voir favorise la fermeture d’un site de production hors des frontières et de récupérer la production. Certes, nous avons encore en tête, la campagne de la FO métaux qui a fait toute une compagne avec une carte de la France en bleu blanc rouge et d’autocollant produisons Français dans les usines du groupe PSA dans le secteur de l’automobile.

De la collaboration de classe au nationalisme le plus horrifiant, le tract de la FO Sevelnord du 27 octobre un pas de plus vers la co-construction anti-ouvrière

En effet, le 27 octobre le syndicat FO de Sevelnord dans leur compte-rendu du comité d’établissement, au dos de leur touchons, nous avons une déclaration ou le syndicat est ravi de la fermeture d’une usine Toyota en Angleterre et demande que dans la cadre de la co-construction et forme le degré le plus élevé de la collaboration de classe, formule que nous trouvons dans la signature du deuxième accord de compétitivité que la direction du groupe PSA nommé le NEC (le nouvel élan pour l’emploi) qui aggrave encore le nombre de jours de travail gratuit, mais propose également aux syndicats de l’aider dans sa démarché de co-construction, c’est a dire de collaborer avec le groupe PSA et Carlos Tavares à supprimer des emplois et à aggraver la précarisation dans les usines du groupe ainsi que la suppression massive de postes de travail dans les usines.

C’est comme si demain le syndicat FO demanderait la fermeture d’un site de production PSA en France pour récupérer la production qu’elle serait l’attitude des salariés ?

La question a son importance est-ce que les travailleurs anglais et leurs familles serait moins importante que celles des travailleurs de France et non pas Français, ce qui voudrait dire que l’appartenance à l’Etat Français serait plus important que d’appartenir à une classe sociale, nous avons plus de liens avec les travailleurs de Toyota et les menaces qui pèsent sur leur usine que celles avec les Etats capitalistes qui savent s’entendre pour détruire, les emplois en masse et de réprimer les résistances ouvrières sur le territoire comme ailleurs dans le monde. La vrai question, c’est quelle solidarité avec les travailleurs de l’usine de Toyota en Angleterre.

Nous affirmons que les ouvriers n’ont pas de patries, mais un ennemie commun le patronat et ses gouvernements où qu’il se trouve dans le monde.




Mots-clés

FO   /    Automobile   /    Notre classe