^

Notre classe

Reportage

"Les CRS peuvent nous déloger, on reviendra !" Les gilets jaunes de Normandie tiennent bon

Ce qui est frappant, décisif même d'un point de vue politique, dans le mouvement des gilets jaunes, c'est la double dimension de la négativité qu'ils incarnent : à la fois refus et critique d'une vie qui n'est plus qu'une survie, ou une sous-vie, et en même temps le dessin en creux, l'émergence d'une autre façon de vivre, voir et échanger.

Peut-être, mais nous n’en savons rien, qu’autour des ronds-points se noue une autre forme de vie historique. Celui qui prend de haut ces gens qui dansent ici depuis 31 jours autour des ronds-points, se réunissent et bâtissent, physiquement, avec leurs cabanes, leurs barricades, leurs chansons, leur humour, une autre forme de vie, celui qui prend de haut cette fête perpétuelle dans les ronds-points n’a rien compris à rien.

Reportage auprès des Gilets Jaunes de Fleury-sur-Andelle dans l’Eure en Normandie, qui tiennent le piquet depuis le 17 novembre, jour et nuit, et comptent bien rester mobilisés pendant les fêtes. "C’est ma deuxième maison ici", s’exclame l’un d’eux, invitant à les rejoindre.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Vidéo   /    Notre classe