^

Notre classe

SNCF

Les cheminots du Bourget massivement en grève à nouveau !

Les cheminots du Bourget se sont massivement mis en grève depuis le 7 mars pour exiger des améliorations dans leur conditions de travail. Malgré le discours habituel des grands médias, où l'on veut faire croire aux usagers et aux travailleurs d'autres secteurs économiques que les cheminots sont des privilégiés, la réalité est très loin de là : travail en 3x8, nombreux sont les dimanche et jours fériés où les cheminots ne peuvent pas rester en famille parce qu'ils travaillent, les nuits sont payées une misère, de nombreux problèmes de santé a cause des rythmes et des conditions de travail difficiles, etc.

Ils avaient entamé une première phase de la lutte avec la grève des 23 et 24 janvier, où ils avaient fait des taux de grévistes à 90% au niveau du secteur circulation au triage du Bourget. Face à une direction qui ne veut pas lâcher, les cheminots ont démontré une fois de plus leur détermination en commençant une nouvelle grève massive à partir du 7 mars. Mais en face il y a une direction qui ne veut pas lâcher, bien consciente de ce que signifierait une victoire des cheminots du Bourget, et comment cela pourrait faire tâche d’huile et donner l’exemple à tous les cheminots qui subissent des plans de réorganisation, de suppressions de postes ou des attaques de la part de la direction.

Grâce a la détermination et combativité des grévistes, ils ont réussi à faire reculer la direction sur les sanctions qu’elle voulait mettre à l’encontre de deux delegues du personnel Sud-Rail, et ils ont également déjà obtenu la requalification d’un poste, le maintien d’un autre jusqu’en 2018, ainsi que quelques autres avancées. Mais ils demandent encore l’équivalent des paniers repas pour pouvoir tenir jusqu’à la fin du mois avec leurs maigres salaires.

Encore plus de grévistes et encore plus de détermination, et un impact sur les circulations et le fret, qui montrent très clairement le pouvoir qu’ont les cheminots quand ils arrêtent le travail, quand ils luttent et s’organisent. Un exemple à suivre, à la SNCF et ailleurs. La solidarité commence d’ores et déjà à s’organiser avec des étudiants qui sont venus sur le piquet pour exprimer leur soutien.




Mots-clés

Grève   /    SNCF   /    Notre classe