^

Notre classe

Brève de mobilisation

Les étudiants en soins infirmiers de Sainte Anne rejoignent le mouvement de grève du 10

Les étudiants en soins infirmiers de Sainte Anne (14ème) rejoignent le mouvement de grève du mardi 10 octobre contre la casse du service publique hospitalier et du code du travail à travers les ordonnances macron.

La casse du service publique hospitalier c’est 15 milliards d’économies en 5 ans sur les hôpitaux, sur les 42 hôpitaux de l’APHP le projet est de 28 fermetures d’hôpitaux avec la création de pôles qui éloignent la proximité de soins, 130 fermetures de centre IVG en 10 ans. Derrière ces chiffres et ces démantèlements il y a des visages, des infirmières et infirmiers en burn-out, des suicides.

C’est dans ces conditions que nous allons en stage, qui sont par ailleurs de plus en plus loin de chez nous, parfois à 1h30 de transport, que nous remplaçons le personnel qui manque et que nous avons un rôle clé dans le fonctionnement des services au bord de l’asphyxie. Et le tout pour une indemnisation des stages de 28 euros en 1ère année, 38 euros en 2ème année, et 50 euros en 3ème année.

C’est avec ce personnel en état de stress aigu que nous apprenons notre métier…
Et surtout derrière tout ça il y a des patients, des personnes en demande de soins, en souffrances !!!

Voilà l’insécurité, voilà la violence des politiques d’économies qui se payent au prix de vies humaines.




Mots-clés

Loi travail 2   /    Santé   /    loi travail   /    secteur santé   /    Notre classe