^

Politique

Gilets jaunes

Les gilets jaunes boycottent Edouard Philippe : sur les huit invités seulement deux dont sont venus !

Les gilets jaunes refusent le jeu du « dialogue social » avec le gouvernement.

Seulement deux gilets jaunes ont répondu présent à l’appel ce vendredi après-midi d’Edouard Philippe et François de Rugy. Cette rencontre, sur laquelle le gouvernement comptait pour trouver une sortie de crise, a rapidement tourné au fiasco.

L’un des deux présents a claqué la porte car le gouvernement refusait de retransmettre en direct l’échange, tandis que le second y resté mais s’est caché ! En effet, Jason Herbert, qui était arrivé avec 30 minutes de retard, est reparti quasiment aussitôt. Alors que les gilets jaunes exigent que les rencontres avec le gouvernement soient retransmises en direct, Matignon a refusé et le jeune employé commercial a donc tout simplement refusé d’y participer. En revanche, le second « porte parole » est quant à lui resté discuter avec les ministres, tout en prenant soin de rester anonyme. Il est même rentré dans le bâtiment par une porte dérobée afin de ne pas être vu par les journalistes.

En effet, pourquoi continuer à négocier avec un gouvernement qui n’est plus légitime ?

A ce titre, alors que les directions syndicales tergiversent, quand elles n’ont pas ouvertement affiché leur mépris des gilets jaunes et leur soutien au gouvernement, continuant de négocier la casse des retraites et de l’assurance-chômage, et refusent une jonction réelle avec les mobilisations populaires en cours, les gilets jaunes montrent qu’il est possible de faire autrement, et de refuser tout simplement de jouer le jeu – truqué – du dialogue social. C’est par les manifestations, la grève et les blocages que s’établit le rapport de forces.

Crédits photo : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Édouard Philippe   /    Politique