^

Politique

En 2017

Les patrons du CAC 40 ont gagné 5,07 millions d’euros, Macron leur en donne toujours plus !

Les patrons n'ont jamais été aussi bien rémunéré, allant jusqu'à 13,9% d'augmentation de salaire courant l'année 2017, ainsi le salaire moyen des patrons des grandes entreprises est de 5,07 Millions d'euros.

En 2016, les patrons des grandes entreprises du CAC 40 avait leur rémunérations qui stagnais et s’élevait à environ 4,5 Millions d’euros. Mais depuis le "rebond" économique relatif qui a débuté en 2017, le montant des salaires des patrons du CAC 40 a augmenté de 13,9%, cela équivaut à presque 600 000 euros en plus en moyenne sur leurs salaires, tout cela en faisant payer la crise aux travailleurs avec les cures d’austérités.

Leurs salaires comprends une part fixe, une part variable et les stocks options et on peut voir un écart de 1 à 5 entre le patron le mieux payé et celui avec le salaire le moins élevé dans le CAC 40. Ainsi, Douglas Pferdehirt de Technip a un salaire de 10,57 Millions d’euros et Stéphane Richard de Orange avec un salaire de 1,75 Millions. Cela correspond à une meilleur valeur en général des entreprises du CAC 40 qui ont vu une progression sur leurs titres de 9,3%.

Derrière ces augmentations, il y’a un revers que beaucoup de médias ne parle pas, c’est bien sûr la baisse du pouvoir d’achat des travailleurs. Alors que les grands patrons voient leur salaire faire un bon de 13,9 % en moyenne, celui des travailleurs et travailleuses n’a augmenté que de 2,4 % alors même que le coût de la vie a augmenté de 1,4 %.

On nous vendait l’idée d’une crise économique ces dernières années trop importante pour permettre une amélioration des conditions des travailleurs et soufflant par la même des politiques néo-libérales et des politiques d’austérité. Cependant ce n’est pas le cas pour tous le monde quand on voit l’augmentation exponentielle des salaires des grands patrons du CAC 40. Alors que certains doivent se serrer la ceinture, d’autres encore vol l’argent du travail de la majorité.

Les politiques de Macron ne sont pas en reste envers les grands patrons, le CICE donnés aux grandes entreprises n’ont pas permis de créer plus d’emplois et ces derniers temps des nouvelles règles ont allégés la fiscalité des entreprises, permettant des réductions d’impôts qui sont aussi à l’origine de l’augmentation mirobolante des salaires dans le CAC 40. A la fin se sont les salariés qui trinquent, les titres des entreprises du CAC 40 ont beau être meilleurs en 2017, se n’est pas pour autant que les salariés eux ont ressenti dans leurs paye cette même augmentation.




Mots-clés

Patrons-voyous   /    Politique