^

Notre classe

MACMANIF

Les salariés de McDo France manifestent devant le siège social

A l'initiative de l'intersyndicale McDo Paris Nord (CGT, Sud, CFDT), plus 150 personnes de différents syndicats, partis politiques et associations se sont regroupés ce matin à 10h30 devant la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines pour un départ en direction du siège de McDo France. Une manifestation tonique qui renforce la lutte.

Une colère venue des 4 coins de France

Au cri de « Aux armes… aux armes ! » des salariés venus de Paris, Marseille, Bordeaux, Rouen, Nord pas de Calais… ont exprimé leur colère face au géant de la restauration rapide. Ils lui ont lancé un avertissement en scandant « frite par frite, nuggets par nuggets, nous reprendrons le fric de McDonalds !  ». Ils dénoncent, tous ensemble, les temps partiels imposés, les bas salaires, le non-respect des libertés syndicales, ainsi que l’évasion fiscale que l’enseigne utilise pour faire pression sur les salariés et augmenter ses profits.

Les témoignages des uns et des autres, au pied même du siège aux parois de verre hermétiques, mais où les murs ne manquaient sûrement pas d’oreilles, ont été éloquents sur l’exploitation à laquelle se livre McDo. Ils ont décrit les tentatives de liquidation des mandats syndicaux, les licenciements pour cause d’arrêts de maladie, la fermeture de restaurants représentant des bastions de lutte comme Saint Barthélémy dans les quartiers nord de Marseille, les franchisés menaçant et agressant les salariés en lutte…

« Paris, Marseille, même combat … ! »

Mais surtout, la manifestation aura été le signe de la volonté des salariés présents de construire une lutte nationale chez McDo. Tout le long du trajet revenait régulièrement le même slogan « Paris, Marseille, même combat ». Le porte-voix interpellait successivement toutes les délégations présentes et tous ceux qui subissaient l’exploitation à la McDo. Démonstration de convergence entre les McDo venant de tous les coins de France, mais aussi d’autres salariés en lutte comme les cheminots de Versailles Saint-Quentin en Yvelines venus en « voisins », ou les postiers du 92 en grève depuis 7 mois. Les différentes organisations avaient également répondu présentes.

Une première rencontre de cette importance à l’échelle nationale, aura permis d’échanger et de donner des forces aux salariés présents. A l’issue de la marche vers le siège, les organisateurs avaient toutes les raisons de se déclarer optimistes pour l’avenir, une manifestation aussi large n’ayant jamais existé chez McDo.




Mots-clés

McDonald’s   /    Notre classe