^

Notre classe

Jusqu'à 240 travailleurs concernés

Les salariés de Teleperformance prochaines victimes d’une rupture conventionnelle collective ?

Décidément, le patronat ne perd pas de temps pour mettre en application les ruptures conventionnelles collectives (RCC). Après PSA ou encore Pimkie, les travailleurs de Teleperformance pourraient être touchés. 240 emplois seraient concernés.

Crédits photo : AFP

Pour l’heure, aucune annonce officielle n’a eu lieu sur la mise en pratique de RCC dans le cadre de suppressions de postes à Teleperformance. Pourtant, la CGT a, dans un communiqué, estimé que cette éventuelle RCC concernerait « jusqu’à 240 salariés ». Une information que la direction n’a pour l’heure pas démenti.

« Il y a un plan de départs volontaires qui a été ouvert, qui ne se focalise pas uniquement sur la rupture conventionnelle collective » a expliqué un porte parole de Teleperformance à l’AFP. Autrement dit, la direction de l’entreprise peaufine encore son attaque contre les travailleurs, alors que 1 100 emplois ont déjà été sacrifiés dans des plans sociaux en 2010 et 2011.

Alors qu’en 2016, le chiffre d’affaires de Teleperformance a crevé le plafond, atteignant 3,6 milliards d’euros et 214 millions d’euros de bénéfice net, il apparaît aujourd’hui comme probable que la compagnie ait recours aux RCC, qui permettent de licencier sans raisons économiques et dans l’indifférence totale du sort des travailleurs. Une attaque qui nécessite une réponse forte des salariés de Teleperformance, mais également de tous les travailleurs, pour contrer la généralisation des RCC comme arme de précarisation massive.




Mots-clés

Licenciement(s)   /    Emmanuel Macron   /    Notre classe