^

Notre classe

Pour des conditions de vie décentes

Les territoriaux du Havre en lutte pour leurs salaires

A l’approche des festivités organisées par la mairie du Havre pour fêter les 500 ans de la ville, les contradictions sur les répartitions financières commencent à peser au sein des travailleurs à commencer par les territoriaux qui sont rentrés en lutte ce mercredi.

Les revendications sont simples, il y a trop de différences entre les catégories A et C, les salariés de la catégorie A touchent une prime de 1270 euros plus leurs salaires tandis que les ceux de la catégorie C touchent 1270 de salaires toutes primes confondus, leurs salaires ont été gelés depuis 7 ans et cette année c’est l’année de trop. Une délégation a été reçue au conseil communautaire à la mairie mais n’a pas aboutit, Fo et CGT ont donc décidés de rentrer en grève. Ils demandent 30 % et une meilleure répartition des salaires. Ils dénoncent une injustice puisque les catégories supérieures ont étaient augmentées .Une action a donc été lancée mercredi devant la mairie, sans attendre un énième rendez-vous avec le nouveau maire. Les salariés ont bloqués en mettant le feu à des pneus devant la mairie pour protester face à la surdité de celle-ci. Une action est prévue samedi matin dés 5h pour empêcher les camions de partir nettoyer la ville avant la grande parade des 500 ans, ils n’ont pas l’intention de priver les havrais d’un moment convivial, mais de faire entendre leurs revendications au moment où d’un côté l’argent semble couler à flot et de l’autre côté maintenir les autres dans la précarité.

Correspondant du collectif “On en a gros” en soutien aux territoriaux




Mots-clés

Grève   /    Le Havre   /    Fonction publique   /    Notre classe