^

Notre classe

Grève et manifestations

Les travailleurs sociaux ont pris la rue ce 20 novembre

Dans de nombreuses villes de France, les travailleurs sociaux ont pris la rue ce lundi 20 novembre. A Paris, ils étaient près de 1000 a défiler. Qu'on se le dise, le travail social ne se laissera pas faire.

A l’appel de différents syndicats, une gréve générale a eu lieu ce lundi 20 novembre dans plusieurs villes pour contester la destruction du travail social. Sud Solidaires, FSU et d’autres syndicats et collectifs ont appelés à se reunir, comme à Paris où 1000 travailleurs se sont retrouvés pour dénoncer leurs conditions de travail et la baisse généralisée des aides octroyées par l’Etat.

Nous publions ici, leurs appels :

Nous, travailleurs et travailleuses des secteurs de la prévention spécialisée, de la P.J.J, de l’A.S.E, de l’insertion, de l’asile, de l’hospitalier, du médico-social, du handicap, de l’hébergement y compris des maisons de retraite, de Pôle Emploi, des collectivités territoriales, du service social, formateurs et étudiants.
Nous :
- refusons la marchandisation de nos secteurs et le développement des politiques d’austérité qui entraînent des diminutions de financement des services publics et de l’action sociale, avec pour conséquences une dégradation des conditions de travail et une souffrance au travail.

- refusons la casse de nos acquis sociaux facilitée par la loi travail XXL, la généralisation des appels à projets et le démantèlement de nos conventions collectives.

- refusons le renforcement de la politique d’enfermement des mineur.e.s et exigeons le maintien d’une justice des mineur.e.s spécialisée et éducative.

- refusons une commande publique qui verse de plus en plus dans le contrôle social des opprimés : demandeurs d’emploi, mineurs isolés, familles à la rue qui tourne ainsi le dos aux valeurs d’intérêt général et de solidarité que fondent nos engagements.

- refusons une standardisation du travail engendrée notamment par les nouveaux modes de management, et qui démarre dès les centres de formation où les étudiants sont livrés à des conditions d’étude et de stage de plus en plus intenables.

Le secteur social est de plus en plus touché par les politiques anti-sociales de ces dernières années menées par les gouvernements successifs. Les travailleurs expriment un raz-le-bol généralisé qui est aggravé par la loi travail XXL portée par Macron. D’ors et déjà un nouvel appel à la grève est annoncé aprés les vacances de noël. Les travailleurs sociaux appellent tous les secteurs à se joindre à eux et converger pour une grève générale qui permettra d’arrêter définitivement les réformes destructrices de ce gouvernement. Cette mobilisation n’est que le début de la mobilisation à venir pour mettre enfin à mal ce gouvernement et le faire reculer.




Mots-clés

Grève   /    Notre classe