^

Monde

#freeAhed

Liberté pour Ahed Tamimi et tous les prisonnier.e.s palestinien.ne.s

Crédits photo : REUTERS/Ammar Awad

Ahed Tamimi, jeune Palestinienne de 16 ans, est devenue l’icône de la résistance du peuple palestinien contre l’occupation colonialiste de l’Etat d’Israël. Après avoir insulté et poussé rien qu’avec ses propres mains des soldats israéliens armés jusqu’aux dents, elle a été arrêtée dans la nuit du 18 au 19 décembre à son domicile. Sa mère, sa tante et sa cousine ont aussi été arrêtées. La jeune résistante encourt jusqu’à sept ans de prison.

Ahed est aujourd’hui le drapeau d’un mouvement plus profond, celui de la résistance de la jeunesse palestinienne face l’occupation israélienne. Ces jeunes et ces enfants luttent avec des pierres comme seules armes contre l’une des armées les plus puissantes au monde.

A 30 ans de la première Intifada, la décision de Donald Trump de reconnaitre unilatéralement Jérusalem comme la capitale d’Israël a provoqué une vague de protestations contre cette véritable provocation. Des centaines de jeunes, dont 300 mineurs, ont été incarcérés. Et on connait bien les méthodes de l’armée sioniste, car chaque année cette armée d’occupation enlève des enfants palestiniens pour les emmener dans des centres de détention où ils subissent des tortures physiques et psychologiques, où ils sont obligés d’avouer qu’ils ont jeté des pierres et de dénoncer d’autres enfants. Ils sont même obligés de signer des déclarations en hébreu, langue qu’ils ne connaissent pas.

Nous demandons la liberté immédiate d’Ahed Tamimi et des membres de sa famille, ainsi que la liberté de 6500 prisonniers palestiniens dont plus de 300 mineurs.

Exemple d’une des nombreuses vidéo de répression :




Mots-clés

Prisonniers politiques   /    Israël   /    Proche et Moyen-Orient   /    Palestine   /    Répression   /    Monde